Quelles vont être les tendances pour le commerce de demain ? Telle est la question que se posent les commerçants voulant développer leurs activités ou participer à l’évolution de notre société. Grâce à une étude effectuée au niveau des différents consommateurs français, américains et chinois, Paris Retail Week et Havas Paris ont réussi à démontrer les cinq tendances du commerce pour l’avenir.

La vision écologique au centre des préoccupations

Le commerce de demain vise à se reconstruire pour répondre aux attentes environnementales. Selon l’analyse, plus de 80% des Français pensent que le commerce est l’une des premières sources de pollution par rapport à 75% des Chinois et 55% des Américains. En revanche, il y a un bouleversement sur la possibilité de prolonger le mode de consommation. Si l’avis des Chinois représente 86% et 61% pour les Américains, les Français sont 55% à dire qu’on peut continuer à consommer sans provoquer des actes qui nuisent à l’écosystème.

Par ces pourcentages, on peut déduire que le respect de l’environnement est devenu un critère qui interfère sur le mode de consommation. Ainsi, on assiste à un boom du concept de second hand. Bon nombre de consommateurs viennent s’engager dans cette perspective et se tournent vers les concepteurs éco-responsables. Aussi bien les retailers que les consommateurs, ils doivent se remettre en cause avec cette analyse. Pour la nouvelle ère de demain, les entités et les marques sont obligées de consommer moins de ressources provenant de leur levier.

Offrir une expérience d’achat radicale

Les consommateurs d’aujourd’hui recherchent l’engagement, le sentiment d’étonnement et de renouveau, sans oublier les expériences d’achats fluides chez les vendeurs. Ce sont davantage d’exigences qui poussent les entreprises de distribution et les marques à choisir le concept de la radicalité.

On observe alors de récents modèles qui apparaissent pour servir les communautés exigeantes et les plus petites. Pour le commerce de demain, les concepts de plus en plus tranchés et des offres pointues sont à prévoir.

Le test, une étape importante

Malgré l’ascension de la vente en ligne, les Français, les Américains et les Chinois préfèrent essayer un produit avant de l’acheter. En effet, avoir une expérience et une vision en direct fait partie des avantages procurés par un magasin physique. Si 74% des Français ont effectué une déclaration sur le fait de ressentir une certaine frustration quand ils ne peuvent pas tester un produit, les Chinois en sont à 80% et les Américains à 63%.

À présent, le test peut être réinventé avec les nouvelles technologies pour qu’il soit une expérience indispensable en magasin. Sachant que les entités élaborent des publicités attractives sur le Web, la mise en place d’un test peut s’avérer être le moment de vérité sollicité par les consommateurs déçus de l’offre digitale.

L’intelligence artificielle pour le commerce de demain

Avec l’étude, les Chinois sont nombreux par rapport aux Américains et aux Français à dire que l’intelligence artificielle est un outil de taille qui permet de comprendre rapidement les besoins. En revanche, 81% des Français prétendent que l’engouement vers les outils numériques et l’intelligence artificielle provoquera la déshumanisation du commerce.

De nos jours, on aperçoit l’intelligence artificielle à plusieurs reprises et à de multiples fonctions. Le conseil, l’accueil et le coaching personnel sont des secteurs assurés par l’intelligence artificielle. De plus, ce dernier intervient pour conseiller les consommateurs durant la délégation d’achat ou les recommandations.

La place du commerce physique

L’avis des Français, des Chinois et des Américains est partagé sur le fait que les marques uniquement visibles sur Internet devront ouvrir des magasins physiques. 88% de Chinois, 72% d’Américains et 69% des Français ont l’intime conviction que les marques tirées du monde digital peuvent facilement réinventer les magasins physiques.

On peut dire que les magasins physiques obtiennent un second souffle et apparaissent en plein cœur des grandes villes. Il s’agit d’un concept concentré sur la redynamisation du retail physique. En créant des formes originales et loin des codes traditionnels, les retailers peuvent avoir de nouveaux modèles et rester incomparables.