62% des femmes ont déjà envisagé de tromper leur partenaire avec ce type d’homme !

L’infidélité est l’un des problèmes qui nuisent le plus aux relations de couple, et malheureusement, il ne semble pas prêt de disparaître, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes.

Vous êtes un homme sûr de vous et convaincu qu’aucun autre homme ne pourrait susciter le désir de votre conjointe ? Eh bien il existe une étude qui prouve qu’il y a 62% de chance pour qu’une femme succombe aux charmes d’un type d’homme en particulier. S’agit-il d’un coach sportif, d’un homme plus jeune ou au contraire plus mur ? Rien de tout cela ! D’après cette étude, c’est de votre voisin que vous devez le plus avoir peur !

Que révèle concrètement cette étude ?

Une étude a été publiée récemment par un site de extra-conjugale. Elle révèle qu’en réalité, le voisin serait un véritable danger pour les couples, car si la femme devait rechercher du réconfort, il serait son premier choix. C’est un fait confirmé à 62%, pour une étude basée sur 8000 personnes. Les résultats ont démontré qu’en effet, plus de la moitié des femmes avouent avoir déjà fantasmé sur leur voisin. En plus, 31% de ces femmes reconnaissent avoir déjà sauté le pas, malgré leur engagement.

Ainsi, si la plupart des hommes se contentent de vivre une aventure d’un soir avec des femmes qu’ils ne revoient généralement jamais, les femmes préfèrent s’en tenir à leur environnement immédiat. Elles entretiennent de ce fait des relations intimes avec leur voisin, parfois pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Il faut noter aussi que les hommes sont souvent tentés de faire pareil, car sur les personnes interrogées, 71% des hommes avouent avoir déjà fantasmé sur leur voisine. Toutefois, seulement 23% avouent être passés à l’acte.

Quels sont les autres fantasmes inavoués des femmes en couple ?

Comme vous pouvez vous en douter, les femmes en couple ou mariées ont plusieurs autres fantasmes. Ainsi, lorsqu’elles ne sont pas occupées à imaginer tout ce qu’elles pourraient faire avec leur voisin, elles s’inventent des scénarios tous plus incroyables les uns que les autres. Elles sont ensuite peu nombreuses à s’ouvrir à leur conjoint pour partager leurs envies.

D’après les sondages, 96% des femmes ont des fantasmes qu’elles n’avouent pas toujours à leur conjoint. Autrement dit, presque toutes les femmes sont concernées. 80% d’entre elles avouent même vouloir passer à l’acte pour réaliser ces fantasmes, même si cela implique de devoir être infidèle. Il faut noter que ces fantasmes n’incluent pas forcément le fait de s’adonner à une relation. Ils sont de divers types et parmi eux on peut citer :

  •       Le voyeurisme, c’est-à-dire, regarder d’autres personnes faire l’amour
  •       Le plan à trois, incluant ou non leur partenaire et parfois un partenaire du même sexe
  •       Le lesbianisme, parfois juste dans le but de tenter l’expérience
  •       Se faire dominer complètement par un homme, parfois même se faire traiter comme un objet sexuel.

Pour certaines femmes, les fantasmes naissent de situations simples du quotidien, comme un cours de conduite. Pour une raison ou une autre, cette expérience peut susciter chez la femme le désir d’avoir un rapport sexuel avec un moniteur, même si celui-ci n’est pas franchement un apollon. Il semblerait que ce soit la fonction d’enseignant ou de professeur qui fasse envie, car les femmes succombent facilement au charme des professeurs d’école ou d’université, des professeurs de gym, des professeurs de natation, etc.

Il y a aussi celles qui vont plus loin, et souhaitent vivre un moment de plaisir intense avec un parfait inconnu, rencontré dans différentes circonstances comme une boite de nuit, un avion, un salon professionnel, etc.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.