Camélia Jordana : les téléspectateurs s’insurgent contre la présence de la comédienne dans « Quotidien » !

Invité sur le plateau de Yann Barthès, la venue de Camélia Jordana n’a pas du tout fait unanimité. Au contraire, la chanteuse a littéralement énervé la Toile.

Camélia Jordana, objet d’un mécontentement du public

« Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » est un film dramatique réalisé par Emmanuel Mouret. Il a fait partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020. Ce 16 septembre, le long-métrage sera mis au clair en France. À cette occasion, ce vendredi 11 septembre, Camélia Jordana a été l’invitée du plateau de . Afin de présenter ce film dans lequel elle tient un rôle. Toutefois, sa présentation n’a pas eu les effets escomptés. Bien au contraire, elle a énormément énervé les téléspectateurs.

En effet, nombreuses sont les fois où la chanteuse a été au cœur d’une polémique. Suite à des prises de position. Auxquelles s’ajoute sa façon de parler qui semble très directe. Jusqu’au point à vexer un bon nombre de personnes. Tel a été le cas de la récente anecdote sur sa méfiance quant aux forces de l’ordre françaises. Une histoire qui a fait objet d’énervement de Français. Y compris le de l’Intérieur, ainsi que la police elle-même.

Dès lors, le passage de Camélia Jordana, au Quotidien, a été une occasion pour les téléspectateurs d’exprimer leur lassitude. Quant au fait de voir la jeune femme. Cette dernière semblait donc payer les pots cassés de ses interventions remarquées. À peine apparu sur les petits écrans, des commentaires se sont acharnés sur Twitter. S’agissant d’un déferlement de tweets négatifs à l’encontre de la chanteuse de 27 ans. Certains internautes ont exprimé qu’ils n’iront pas voir le film. En raison d’une bande-annonce qu’ils n’ont pas accrochée. Surtout au fait que Camélia Jordana y faisait partie. D’autres internautes ont annoncé qu’ils vont zapper la chaîne le temps où la comédienne disparaîtra de l’écran. Ses commentaires demeurent toujours sans réaction de la part de la principale concernée.

Les propos dérangeants de Camélia Jordana, dans « On n’est pas couché »

Le numéro du samedi 23 mai 2020 a énormément marqué « On n’est pas couché ». En effet, l’émission a eu un gros coup de avec Camélia Jordana. Cette dernière qui était venue avec un cœur lourd face au sujet des violences policières et de l’insécurité. En effet, l’artiste n’a pas hésité à pointer du doigt le comportement de certains membres des forces de l’ordre françaises. Elle a dénoncé le manque de protection de ces dernières envers certaines communautés.

« Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un agent de police, et j’en fais partie. Particulièrement quand je laisse mes cheveux aux naturels. Dans ses états frisés. » avait-elle commencé. La comédienne a ensuite poursuivi qu’elle ne parlait pas des manifestants, mais des simples individus qui vont travailler. Tous les matins en banlieue. Des hommes et des femmes qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau.

Des propos qui ont provoqué des agacements auprès des téléspectateurs. Surtout auprès du ministre de l’Intérieur. Ce dernier n’a même pas pu empêcher d’y répliquer sur les réseaux sociaux. En fin de la matinée du dimanche 24 mai, il a expliqué l’inexactitude de ces dires. « Non madame. “Les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue” ne se font pas “massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau”. Ces propos mensongers et honteux ne font qu’alimenter la haine et la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. » Avait-il annoncé. Outre , Yves Lefebvre, secrétaire général Unité SGP-police France, s’était également indigné face aux paroles de Camélia Jordana. Quoi qu’il en soit, il est sûr que cette histoire est loin d’être oubliée par le public français.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !