Chimène Badi : Invitée de Laurent Ruquier, la chanteuse pousse un coup de gueule sur le terrorisme en France !

Le samedi 31 octobre dernier, Chimène Badi était l’invitée de Laurent Ruquier dans On est presque en direct sur France 2.

Chimène-Badi
Chimène-Badi

La ne s’est pas dérangée pour pousser un gros coup de gueule sur les plateaux de l’émission face à la situation critique que traverse la ces derniers jours.

Cette année 2020 marque la 17e année de carrière de Chimène Badi. Pour fêter l’occasion, la chanteuse a sorti un album qu’elle a nommé Entre nous, un opus qui est composé de ses plus grands succès dans l’univers de la . C’était donc l’occasion pour l’animateur Laurent Ruquier de l’inviter sur son plateau dans On est presque en direct du samedi 31 octobre dernier. Avant de parler de sa carrière musicale, l’animateur est revenu sur une ancienne déclaration de la jeune femme et qui avait trait à l’actualité du moment. Les réponses que la chanteuse a données sont loin de caresser dans le sens du poil. Elle ne fait pas la langue de bois et n’hésite pas à dire clairement ce qu’elle pense. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Ruquier (@ruquierlaurent) le

Chimène Badi se prononce sur le terrorisme

En 2013, la chanteuse avait fait des déclarations qui ont ému ses fans. Elle parlait de la religion musulmane, sa religion. « J’aime ma religion musulmane même si elle a été salie par les hommes. Dieu n’a jamais demandé d’éventrer des femmes ni de tuer des enfants » avait-elle commenté. La chanteuse a également évoqué ses origines algériennes tout en soulignant le fait qu’elle n’avait pas été victime de racisme comme c’est le cas aujourd’hui.

Pour Chimène Badi, même s’il y a des problèmes, on ne devrait pas les résoudre par la violence. Dans On est presque en direct, la jeune femme est revenue sur ses propos lorsque a abordé le sujet. L’animateur a évoqué les récents attentats terroristes, notamment celui de Nice qui a fait trois victimes le jeudi 29 octobre dernier.

L’ de Dis-moi que tu m’aimes ne tient pas des propos différents de ceux d’il y a sept ans et les assume totalement. « Tout ce qui est en train de se passer au nom d’une religion, de ma religion, c’est de l’ordre de l’insupportable, c’est très difficile à accepter », avait déclaré Chimène Badi devant Laurent Ruquier

La jeune femme s’assume

Chimène Badi est connue pour son franc-parler et n’hésite pas à parler ouvertement de ces sujets qui dérangent. « Effectivement, je fais partie de ces artistes qui ont décidé de le dire, et qui n’ont pas de problème à l’assumer. Je crois qu’on devrait être plusieurs à le faire » avait continué la chanteuse. Celle qui s’est récemment fiancée ne compte pas cesser de dénoncer ces actes ignobles qui sont perpétrés par des personnes mal intentionnées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Ruquier (@ruquierlaurent) le


C’est avec émotion que la chanteuse affirme que ce sujet la mettait vraiment en colère. Elle a ajouté qu’elle continuera à en parler, quelles que soient les conséquences qui pourraient en découler. « Je sais que c’est dangereux pour moi de le dire ». En effet, les propos de la jeune femme pourraient bien lui porter préjudice et elle pourrait être la cible d’attaques terroristes.

Bien qu’étant musulmane, Chimène Badi déclare ouvertement qu’elle allait continuer à se battre jusqu’au bout. Pour conclure ses propos, la jeune femme a décidé de lancer un appel à ses confrères et consœurs artistes, mais surtout à ceux et celles d’entre eux qui sont de la même confession religieuse qu’elle. Elle les invite à s’exprimer et à dénoncer les méfaits causés par les terroristes. Un appel dont on espère bien voir les autres artistes y répondre.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.