Coronavirus : des contrôleurs SNCF atteints du Covid-19 ont caché leur état de santé et continuent à travailler !

Des contrôleurs de la SNCF ont gardé le silence sur leur positivité au test du coronavirus afin de continuer à travailler. Un scandale dont vous aurez tous les tenants dans cet article.

La pandémie du continue de sévir en . Malgré toutes les précautions prises, les cas d’infections sont révélés au quotidien. Une révélation qui cette fois-ci va engendrer la colère de bon nombre de français. En effet, des contrôleurs de la SNCF ont été testés positifs mais ils ne se sont pas déclarés. La raison de cet acte est qu’il ne désire pas perdre une part de leur salaire !

Un travail qui pousse au contact humain

Lors des voyages dans les trains, on remarque souvent un sieur ou une dame qui vient aimablement poser des questions. Cette personne est vêtue différemment et porte un képi. Il s’agit du contrôleur de la SNCF. Ce qu’il fait n’est rien d’autre que son travail. En effet, le contrôleur de la SNCF se doit d’assurer le confort des passagers. Il est aussi responsabilisé pour le contrôle des tickets d’accès. Et quand un passager n’est pas en règle, c’est son devoir de le régulariser.

Outre ses obligations, le contrôleur de la SNCF doit veiller au respect des dispositifs avant le départ du train. Il faut donc comprendre que ce travail met le contrôleur en contact avec un grand nombre de personnes. Il effectue également de longs voyages à travers plusieurs régions de la France. La sécurité étant la première charge du contrôleur de la SNCF, on comprend l’effroi du public face à la révélation faite par Le Parisien sur certains contrôleurs de la SNCF.

Des contrôleurs SNCF infectés mais toujours en service !

L’information a été donnée par Le Parisien en ce jour du 29 Septembre 2020. Il s’agit de plusieurs contrôleurs de la SNCF qui ont été atteints du coronavirus mais qui ont préféré garder le silence. Ils évitaient de se faire mettre en arrêt maladie. Une raison que de nombreux français trouve fallacieuse. Un grand nombre de citoyens français ont été révoltés par cette situation à raison, car ils ont été nombreux à prendre le train cet été.

La mise en lumière de cette situation grave a été faite par le syndicat de la CFDT. Les contrôleurs en question passent sous silence leur état de santé afin de continuer à travailler. Parfois, les infectés sont contraints au silence par leurs collègues afin qu’ils ne soient pas identifiés comme cas suspects. Mais la grande raison se trouve dans la peur de voir leur paie baisser drastiquement. Selon un responsable de la SNCF, l’arrêt maladie signifie perte d’argent.

Des sanctions vont tomber… on l’espère !

Le système de paie d’un contrôleur de la SNCF démontre qu’un agent en arrêt maladie perdra une grosse partie de son salaire. Le salaire d’un contrôleur de la SNCF est subdivisé en trois parties. Deux parties sont fixes et la troisième partie est variable. La troisième partie est versée lorsque l’agent est en service. Lorsque le contrôleur SNCF est mis en arrêt maladie, il perd la partie variable de son salaire mais aussi une partie du salaire fixe. Cette perte est appelée « Journées de carence » qui va d’une journée à trois en fonctions du type de contrat.

Toutefois, cette explication n’empêchera pas les fautifs d’être sanctionnés. Le règlement a été clair sur le sujet de non déclaration de l’infection au Covid-19. Il y est stipulé qu’un tel acte est sanctionné par une mesure disciplinaire au sein de la SNCF. Ce n’est pas tout, l’auteur pourrait être traduit en pour mise en danger d’autrui. Il n’y a donc pas d’ambiguïté, les coupables seront punis !


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.