Coronavirus : nous ne verrons pas le bout du tunnel avant 2022 selon un spécialiste

L’année 2020 a été assez difficile à supporter avec les deux confinements et surtout la crise économique qui a lourdement touché plusieurs secteurs. Par contre, 2021 semble apporter un peu d’espoir avec la campagne vaccinale par exemple, mais un spécialiste dont les propos ont été relayés par BFMTV nous informe que nous ne pourrons pas retrouver une vie « normale » d’ici l’été 2022. Il faut donc prendre son mal en patience, mais le plus important reste les restrictions : seront-elles au rendez-vous ?

Une échéance très lointaine pour une vie normale

Aujourd’hui, nous pouvons vaquer à nos occupations sans, forcément, avoir des contraintes majeures. Certes, le monde de la culture est fermé, les manifestations sportives sont impossibles et les restaurants proposent seulement la vente à emporter et le drive lorsque cela est possible. De ce fait, les Français attendent avec une vive impatience le jour où ils pourront enfin retrouver une vie normale et cela ne semble pas être pour tout de suite.

  • Nous pourrons donc selon cet épidémiologiste retourner au théâtre et avoir des occupations traditionnelles d’ici l’été 2022.
  • Le bilan pourra également être réalisé l’année prochaine concernant les points les plus dramatiques qu’il faudra corriger.
  • 2022 sera aussi une année très importante pour la France puisque nous aurons une élection pour connaître le prochain président de la République.

Dans quelques mois, nous devrions également savoir si Emmanuel Macron se donne une seconde chance pour un nouveau mandat ou s’il abandonne son tablier. Dans tous les cas, le bilan ne pourra pas être fait selon ce spécialiste avant l’été 2022 puisque nous aurons toutes les informations pour nous pencher sur l’avenir plus sereinement. Cet épidémiologiste mérite tout de même votre attention puisqu’il est l’inventeur du gel hydroalcoolique et le président d’une mission indépendante et nationale concernant le coronavirus en France.

Didier Pittet propose donc une échéance assez lointaine et il faudra sans doute encore patienter une année complète. Toutefois, la situation semble s’améliorer avec les deux prochains tests pour les concerts à Paris et à Marseille, la généralisation de la campagne vaccinale, le taux d’efficacité de ce dernier et l’absence de confinement. Seul le couvre-feu à 18 heures empêche les Français de sortir comme ils le souhaitent.

Les Français sont conscients de cette échéance

Un sondage réalisé par le journal montre que 30 % des Français savent que la vie normale ne sera pas de retour avant l’année prochaine. D’autres sont même un peu plus pessimistes puisqu’ils estiment que le sera de nouveau celui qu’on espère en 2023, cela représente près de 17 % des sondés. Si l’été apporte une bonne nouvelle puisque le virus ne semble pas apprécier la chaleur, c’est plutôt la fin de l’année qui pourrait être inquiétante, car la Covid-19 pourrait revenir sur le devant de la scène avec d’autres variants.

Tant que les vaccins ne s’attaquent pas à toutes les souches, il est difficile de savoir si la protection sera efficace face à tous les variants. De ce fait, l’année 2021 sera encore celle des tests avec une fin d’année qui pourrait présenter une hausse des contaminations puisque la Covid-19 semble aimer le froid. Ce sont bien sûr des spéculations, mais, s’il faut attendre que toute la population soit vaccinée pour que le quotidien soit nettement plus appréciable, l’échéance de 2022 ou 2023 ne semble pas mensongère.

L’épidémiologiste estime que le prochain automne ne sera pas dans tous les cas normal, nous devons alors attendre l’été 2022 pour espérer un quotidien traditionnel.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Coronavirus : nous ne verrons pas le bout du tunnel avant 2022 selon un spécialiste