Couvre-feu : 46 millions de français sont désormais concernés, voici les zones !

Le couvre-feu s’étend et de nombreux départements doivent désormais faire respecter cette interdiction de sortie aux citoyens.

De nouvelles mesures strictes nous tendaient les bras. Nous ne pouvons en effet pas être surpris. Depuis le début de l’été, le nombre de cas contaminés ne cesse d’augmenter. Si cela ne semblait aucunement surprenant au début (puisqu’il y a plus de personnes testées, il est logique qu’il y ait plus de cas), la situation s’est aggravée, au point où le gouvernement a dû mettre en place une nouvelle mesure jugée liberticide par les opposants au pouvoir : un couvre-feu, de 21h à 6h. Mais tout le territoire n’était pas concerné, contrairement au . Mais cela sera-t-il bientôt le cas ? On fait le point avec vous.

annonce en direct le couvre-feu !

Ce sont un peu plus de 20 millions de français qui étaient concernés par le couvre-feu, lorsqu’il a été annoncé par Emmanuel Macron en direct à la télévision. La totalité de la région Île-de-France ainsi que huit métropoles françaises (Toulouse, Marseille, Lyon, Rouen, Lille, Saint-Etienne, Grenoble et Rouen) ont dû faire respecter dès samedi 17 octobre 2020 ce couvre-feu. Depuis cette date, les citoyens concernés ne peuvent donc plus quitter leur domicile après 21h, à moins que ce soit pour le travail, une urgence (se rendre chez le médecin, à la pharmacie ou à l’hôpital) ou pour venir en aide à une personne vulnérable. Si vous possédez un billet d’avion ou de train dont le départ est après 21h, pas de panique, votre billet vous permettra de prouver votre bonne foi en cas de contrôle. 

46 millions de français désormais concernés par le couvre-feu

a livré un discours fort lors de sa conférence de presse hebdomadaire, en expliquant que la situation était grave et qu’il fallait y faire face. En effet, le taux d’occupation des lits de réanimations par des patients Covid a dépassé les 44%. Un chiffre bien trop important qui oblige le gouvernement à prendre de nouvelles mesures. De ce fait, le couvre-feu s’étend à une autre partie du territoire. Ce sont désormais 54 départements qui sont concernés (voir la carte ci-dessous), ce qui équivaut à environ 46 millions de français. Une majorité de la populations se voit donc dans l’obligation de respecter cette mesure qui s’impose comme un confinement réarrangé.

La situation s’aggrave et Jean Castex prévient les français : les prochaines seront dures et les services hospitaliers vont à nouveau devoir se retrousser les manches pour accueillir les nombreux cas qui devront arriver. Olivier Véran a cependant tenu à tempérer, en mettant en avant le respect de la distanciation sociale : « L’Europe est à nouveau le continent le plus sévèrement touché par l’épidémie. (…) La progression du virus est moins rapide qu’au printemps car nous appliquons les gestes barrières. »

Le couvre-feu n’ayant été mis en place qu’il y a quelques jours, Jean Castex a expliqué qu’il était encore trop tôt pour en faire un bilan. Nous ne saurons que dans quelques semaines si ses effets auront été bénéfiques ou non. On s’attend en tout cas à ce qu’il y ait plus de cas graves dans les semaines à venir, conséquence logique de ces derniers jours où le virus s’est propagé vitesse grand v sur le territoire.

 

 

 


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.