Couvre-feu : Jean Castex met en garde les jeunes ! le coronavirus n’est pas seulement dangereux pour les personnes âgées !

Les personnes qui ne sont pas considérées comme ‘personnes à risque’ ont tendance à ne pas prendre au sérieux le coronavirus, Jean Castex a décidé de mettre les points sur les i.

Depuis le début de l’épidémie, il semble évident (et confirmé) que le est bien plus virulent et violent chez les personnes vulnérables, c’est-à-dire (notamment) les hommes et femmes âgés de plus de 60 ans, dont les défenses immunitaires sont moins résistances face à la férocité du virus. Ce sont donc des personnes qui ont plus de 60 ans que l’on retrouvé en majorité sur des lits de réanimation et qui développaient les complications les plus graves. Pour une grande majorité de personnes, le coronavirus ne provoquait pas plus qu’un mal-être qui dure quelques jours (fatigue, maux de tête, toux) tandis que d’autres étaient tout bonnement asymptomatiques. Mais a souhaité mettre en avant une donnée qui doit être prise en compte.

Jean Castex précise que 50% des personnes en réanimation ont moins de 60 ans

C’est une nouvelle surprenante qui ne doit pas être négligée et c’est Jean Castex lui-même qui l’a annoncé. « 50% des patients admis en réa ont moins de 60 ans, et on y trouve entre 15 et 20% de gens de moins de 40 ans » a-t-il expliqué, annonçant de ce fait que les personnes jeunes et en bonne santé ne doivent pas se sentir imperméables au virus. La preuve, s’il le fallait, un instagrameur fitness qui niait l’existence du coronavirus en est mort récemment, alors qu’il était jeune et en très bonne santé. Plusieurs cas similaires ont fait le tour des médias, une manière de rappeler que tout le monde peut développer des complications.

ne veut pas blâmer les jeunes

Lorsqu’il s’est adressé aux français, le Président de la République n’a pas voulu s’en prendre aux jeunes, jugés responsables par de nombreuses personnalités politiques du nombre exponentiel de cas positifs du fait des soirées qu’ils ont organisé sans respecter les gestes barrières. Non, Emmanuel Macron s’est montré au contraire désolé pour eux, en disant qu’il ne fait pas bon d’avoir vingt ans en 2020. Certains n’ont en effet pas pu passer le bac dans de bonnes conditions et ont vu leur dernière année de lycée être totalement chamboulée par le confinement, quand d’autres ont découvert les joies de la vie étudiante uniquement quelques mois. L’heure n’était donc pas à la leçon de morale. 

Mais l’intervention de Jean Castex est importante car vient rappeler que le virus peut toucher tout le monde potentiellement gravement et qu’il n’y a pas de logique pré-établie qui dirait que les jeunes sont immunisés ou ne risquent rien. Les chiffres avancés sont en effet lourds de sens et inviteront peut-être une large partie de la population à ne pas prendre à la légère toutes les mesures strictes mises en place par le gouvernement. On rappelle que le port du masque est obligatoire (ou à minima largement conseillé) dans les lieux publics (en extérieur comme à l’intérieur dans les grandes villes) et que le couvre-feu vise à réduire au maximum la vivacité du virus. On ne saura que dans quelques semaines si cette décision aura été efficace ou non.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.