Covid-19 : la perte de l’odorat est un symptôme plutôt positif pour les contaminés au Coronavirus !

Le Covid-19 est un virus qui frappe tout le monde depuis des mois. Plusieurs symptômes annoncent si l’on est infecté.

Cependant, la perte de l’odorat est plutôt une bonne nouvelle quant à la forme de contamination.

Depuis de longs mois, le monde entier est sous la menace du Covid-19. Le bilan des dégâts infligés par la pandémie est assez lourd. Le nombre de cas d’infections et de décès qui y sont liés sont impressionnants. Si les médecins ont pu vite découvrir les différents symptômes de la maladie, ils n’en ont pas la liste complète. Cependant, selon les études scientifiques, il semblerait que la perte de l’odorat est un des symptômes du , mais il s’agirait d’un cas bénin de contamination.

Les signes annonciateurs du Covid-19…

Les premiers cas du Covid-19 ont été découverts en Chine. C’est d’ailleurs ce pays d’Asie qui a été le foyer d’où s’est répandue la maladie. Les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Italie, la et les Etats-Unis. On y a dénombré des centaines de milliers d’infectés ainsi que de morts. Une grosse équation pour laquelle le monde de la santé s’est dépêché de trouver une solution. Pour y arriver, les chercheurs ont d’abord déterminé les différents symptômes de la maladie.

Pour commencer, les personnes souffrantes d’une toux sèche sont susceptibles d’être malades. Il ne faut pas confondre avec la grippe ni la toux grasse. Ce premier symptôme est très déterminant pour reconnaître une personne infectée. Ensuite, il y a la fièvre qui s’affiche en second sur la liste. La personne infectée aura une température très au-dessus de la normale (plus de 37° C). Après, il y a la fatigue générale qui est un signe d’infection. On peut également citer entre autres la diarrhée, les maux de tête, l’essoufflement, la douleur à la poitrine sans oublier la perte de l’odorat.

La perte de l’odorat, quelques précisions à apporter…

Une récente étude a démontré qu’il existe une nouvelle forme du Covid-19 et celle-ci est moins grave. L’étude a été réalisée dans l’hôpital Foch à Suresnes (France) et l’université de Mons en Belgique. Le symptôme qui déterminerait plutôt qu’il s’agit d’une forme bénigne est la perte de l’odorat. Il faut noter que ce symptôme est très courant chez les victimes de la forme moins sévère de la maladie. Par contre, il est très rare de noter comme symptôme, la perte de l’odorat chez des patients souffrants d’une forme grave du Covid-19.

L’obtention de ces statistiques est le fruit d’une expérimentation médicale sur 1.300 malades environ. La cible de l’expérience comporte 4 types de malades. Il y a : ceux qui sont légèrement malades et sont en quarantaine chez eux, ceux qui souffrent de difficultés respiratoires, ceux qui sont déjà hospitalisés pour des besoins d’oxygène et ceux se trouvant en soins intensifs.

De nombreux tests ont été réalisés et la conclusion est inéluctable comme l’affirme le Dr Jérôme Lechien : « Notre hypothèse est que la perte d’odorat signifie que le virus arrive non seulement dans le nez, mais aussi dans le système nerveux central. Des images IRM montrent alors une atteinte du bulbe olfactif, une région située à la base cerveau et qui a un rôle majeur dans l’odorat. Le virus est alors contenu par le système immunitaire. Cela lui évite un passage trop important dans les poumons et dans le sang, ce qui est le cas dans les cas les plus graves »

Un symptôme apporteur de bonne nouvelle

La perte de l’odorat est un symptôme qu’on ne retrouve à 85% que chez les malades bénins. Comme l’explique le spécialiste plus haut, une fois le virus dans le nez, il déclenche une forte réaction d’immunité qui stoppe le virus au bulbe olfactif. Ainsi donc, la perte de l’odorat est le signe que le cas d’infection n’est pas grave.

Dans la majorité des cas, seuls les malades souffrant d’une forme bénigne du virus ont ce symptôme. Ainsi, 10 à 15% des cas d’infection grave ont le symptôme de la perte de l’odorat. En ce qui concerne la guérison, les patients retrouvent le goût au bout de deux mois, une période qui correspond à une immunité totale de notre système face au virus.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.