Covid-19 : les malades d’asthme sont-ils plus à même d’être contaminés par le coronavirus ?

Pendant que toutes les attentions sont fixées sur le Covid-19, pour les personnes souffrantes de l’asthme, il y a plus de peur pour elles d’après les rumeurs qui courent. Les deux étant des maladies respiratoires, on se demande si les malades d’asthme ne sont pas plus exposés d’être contaminé par le coronavirus.

Les malades d’asthme ont-ils à craindre ?

L’asthme a été pendant longtemps une cause de mortalité. En France, environ 4 millions de personnes souffrent de ce mal, un cas assez inquiétant.

Depuis un moment, les rumeurs circulent selon laquelle les asthmatiques seraient plus fragiles et exposées à vite contracter le virus Corona. Une peur bleue s’empare de tous les malades.

Mais il faut notifier que jusqu’à présent, aucune étude n’a de façon convaincante expliquée que les malades d’asthme sont plus susceptibles à être infecté par le Covid-19. Les deux maladies présentent généralement les mêmes symptômes étant donné qu’elles sont toutes des maladies respiratoires, mais l’asthme n’est pas une comorbidité du Covid.

Que savoir sur l’asthme ?

L’asthme est une inflammation qui affecte les bronches, les tubes qui participent au flux d’air vers les poumons. Les bronches peuvent mal réagir à certains stimuli entraînant une prise en feu de leurs murs.

Après cette inflammation, deux mécanismes se mettent en place : les parois bronchiques se contractent et sécrètent du mucus.

Ces phénomènes empêchent l’air de passer dans les poumons : c’est une crise d’asthme. On comprend alors mieux les symptômes de cette crise dont les manifestations les plus fréquentes sont la respiration sifflante, la dyspnée, la toux sèche, voire la sensation souvent douloureuse d’oppression thoracique.

Quels sont les facteurs qui sont susceptibles de déclencher la crise ?

Maints facteurs peuvent être à l’origine des crises d’asthme : acariens, pollens, poussières, pollution de l’air, fumée de tabac, certains médicaments ou aliments, virus et autres agents pathogènes infectieux…

Veuillez noter que l’asthme est causé par une combinaison de facteurs environnementaux et de prédispositions génétiques.

L’asthme a des facteurs génétiques, et les parents allergiques sont plus susceptibles de donner à des enfants atteints de cette maladie.

Comment faire un diagnostic de l’asthme ?

Un examen par un médecin généraliste peut aider à révéler l’asthme.

Ainsi, des symptômes évocateurs tels qu’une toux d’effort, des réveils nocturnes, des symptômes déclenchés en présence de certains composés, voire une oppression thoracique, peuvent orienter le diagnostic.

Plusieurs contrôles peuvent également être effectués. Traditionnellement, les patients subissent un test de fonction respiratoire (FRT), dont le but est de mettre en évidence l’obstruction bronchique en mesurant le volume et le débit pulmonaires.

Par rapport aux valeurs de référence, ces valeurs mesurées reflètent une atteinte respiratoire. Une radiographie pulmonaire peut également être nécessaire pour écarter certaines causes possibles de difficultés respiratoires.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by controle o2 (@controle_o2)

Quel traitement pour l’asthme ?

La gestion de l’asthme comprend le contrôle de la maladie pendant et au-delà de son apparition. Premièrement, encouragez les patients à minimiser le contact avec des irritants ou des allergènes qui provoquent des convulsions.

Concernant la médication, il y a une différence entre le traitement de base et le traitement de crise. Dans tous les cas, il faut retenir qu’il n’existe scientifiquement aucun lien entre cette maladie et le covid-19 qui fait couler d’encre.

 

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Covid-19 : les malades d’asthme sont-ils plus à même d’être contaminés par le coronavirus ?