Covid 19 : la possibilité d’un prochain confinement confirmée par la ministre du travail Élisabeth Borne !

Le Coronavirus continue ses ravages à travers le monde. À l’instar de plusieurs autres pays, la France se retrouve dans une situation critique. Plusieurs métropoles sont à deux doigts de l’état d’urgence.

Le Coronavirus ou COVID-19 se positionne actuellement, comme le mal du 21e siècle !
Le Coronavirus ou COVID-19 se positionne actuellement, comme le mal du 21e siècle !

Cette situation pousse le à explorer toutes les options disponibles.

Aujourd’hui, la pandémie du est en train de connaître une prolifération accrue sur le territoire français. Au point où les choses évoluent, il est fort possible qu’il y ait une seconde vague de contamination, puisque plusieurs grandes villes sont déjà dans la zone rouge. Les choses ne vont pas en s’arrangeant et pour contrer la contamination, le gouvernement français étudie soigneusement les différentes possibilités parmi lesquelles un prochain reconfinement. Invitée sur les plateaux de BFMTV dans l’émission, Bourdin Direct, la du Travail s’est penchée sur ce sujet inquiétant en affirmant que rien n’était à exclure. Si cette nouvelle inquiète les uns et les autres, il est bien possible que la connaisse un reconfinement. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

Une situation critique pour le peuple français

C’est ce lundi fin 28 septembre 2020 que la ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne a été invitée sur RMC et BFM TV. La femme politique a affirmé que les protocoles mis en place par le gouvernement permettraient de freiner la pandémie du coronavirus. Vu l’évolution de la situation, on se demande si tout le territoire français va encore être remis en .

À ce propos, Élisabeth Borne a assuré que l’Etat et les autorités sanitaires mettaient tout en œuvre afin d’éviter un reconfinement général. De cela, on peut comprendre qu’il est possible que la France connaisse à nouveau une mise en quarantaine. La ministre du Travail affirme que les protocoles permettraient de continuer à vivre et d’effectuer les activités quotidiennes.

Aussi, le milieu du travail sera réglementé par des recommandations strictes afin de s’assurer que le virus ne se prolifère pas. Elle a également fait état des différentes mesures complémentaires évoquées par le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine dernière.

Une augmentation drastique du nombre de cas

La ministre souligne également que le gouvernement n’exclut absolument aucune possibilité avec le coronavirus. Déjà que le nombre de patients contaminés continue d’augmenter drastiquement, les choses ne semblent pas aller pour le mieux.

Ce lundi, près d’une vingtaine de chefs de service marseillais ont lancé une alerte sur l’augmentation des cas de contamination. En effet, presque tous les lits sont occupés dans les hôpitaux. Afin d’éviter tout risque, la ministre du Travail exhorte la population française à se pencher sur le télétravail surtout dans les zones où la prolifération du virus est plus accrue.

Des mesures pour stopper la prolifération de la maladie

Toujours pour mettre un frein à la propagation du coronavirus, le gouvernement avait décrété la fermeture des bars et restaurants à Aix-Marseille. Le décret a pris effet dès dimanche soir, et on voit également une dizaine de métropoles qui ont imposé la fermeture de leurs établissements à partir de 10h du soir. Si la ministre du Travail Élisabeth Borne voit l’avenir incertain en ce qui concerne le coronavirus, le ministre de la Santé Olivier Véran quant à lui avait écarté la possibilité d’un confinement national préventif avant la fin du mois de décembre.

Même si de nouvelles restrictions seront mises en place en vue des prochaines vacances de Toussaint, il affirme que le gouvernement ne désire pas arrêter la vie sociale, culturelle, sportive et familiale de la population française. C’est pour éviter que les choses ne s’empirent que l’État prend des décisions adaptées à la gravité de la situation.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.