David Hallyday : sa déclaration à propos de l’héritage de son père !

Ce mercredi 9 septembre sur RTL, David Hallyday, le fils aîné du chanteur emblématique, revient sur l’affaire concernant l’héritage de son père.

Après la mort de en décembre 2017, un litige concernant son héritage serait né entre ses enfants et sa veuve. Estimés à 24 millions selon Lena Lutaud, ces biens avaient été gelés par la justice.

revient sur l’affaire autour de l’héritage de son père, Johnny Hallyday

De son vrai nom David Smet, David Hallyday est un chanteur et multi-instrumentiste. Il fait une rare déclaration au sujet de l’héritage de son père car il souhaite qu’on ne lui en parle plus. Le chanteur et compositeur de 54 ans considère la bataille autour de l’héritage de Johnny Hallyday comme une histoire ancienne et souhaite se concentrer sur autre chose. Il a révélé n’avoir rien signé par rapport à l’accord qui avait été centré sur lui et ses deux sœurs Laeticia et Jade. Il aimerait ne plus entendre parler d’autant plus que cela aurait fait beaucoup de mal à plusieurs personnes.

David Hallyday se fait très rare en public depuis le début de cette affaire. Il estime que la bataille concernant l’héritage de son père est une affaire privée et qu’il ne voudrait plus s’exprimer à propos. Le chanteur est devenu très discret depuis quelque temps. Il a néanmoins admis le fait d’avoir refusé de succéder à son père. Le mari d’Alexandra Pastor dit être saoulé par toute cette histoire et pense que son père mériterait mieux que tout cela, « Mon père est un si grand artiste que je pense qu’il mérite qu’on pense à lui d’une autre façon, par sa , par le travail qu’il a fait pendant plus de 50 ans. Par les joies et le bonheur qu’il a donné à tant de gens ». Toutefois, même si le frère de Laura Smet n’est pas intéressé par l’affaire autour de l’héritage de Johnny Hallyday son défunt père et icône de la musique française, il reste cependant focalisé sur son héritage artistique.

David Hallyday plutôt intéressé par le patrimoine artistique de son père

View this post on Instagram

#davidhallyday 💙

A post shared by Mary Guilbaud (@maryguilbaud) on

Toujours sur la radio RTL ce mercredi, le multi-instrumentiste français estime qu’il a un avis à donner concernant l’héritage artistique de son papa, d’autant plus qu’il est lui aussi un chanteur. Il faut rappeler que le fils aîné de Johnny Hallyday s’apprête à sortir un nouvel en novembre dont le titre est Imagine un monde. En tant que passionné de la musique, le père d’Emma Smet est impatient de faire découvrir son nouvel album à ses fans.

Il faut dire que l’annonce au sujet du refus de l’héritage du chanteur Johnny Hallyday par son fils David avait été faite par son avocat à la fin du mois de juillet. Ce fut une nouvelle dont on s’attendait le moins. Cette décision du fils ainé consistait à protéger ses sœurs selon son avocat. Le papa de la petite Ilona a donc mis fin aux discussions ce matin sur les ondes de la radio RTL où il a dit ne plus vouloir en parler. Il est déterminé à poursuivre sereinement sa carrière et souhaite se concentrer sur la sortie imminente de ses nouvelles chansons.

View this post on Instagram

#johnnyhallyday et #davidhallyday

A post shared by Mary Guilbaud (@maryguilbaud) on

Il faut souligner que la bataille judiciaire autour de l’héritage de Johnny Hallyday opposait ses enfants aînés à la veuve. Me Pierre-Jean Douvier, l’avocat du chanteur de 54 ans disait que son client avait décidé de ne rien demander financièrement comme patrimonialement avec pour principal objectif de protéger ses sœurs. Il faut préciser que fut la première à saisir la justice afin de contester le testament laissé par son père Johnny Hallyday décédé en fin d’année 2017. Le 3 juillet, l’avocat de la sœur de David Hallyday avait également annoncé qu’un accord définitif avait été trouvé entre et la veuve bien que les détails de cet accord n’avaient pas été rendus public.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.