Critique de Ghostland: une terreur mystifiante

PartagerUne mère et ses deux filles héritent d’une maison. Mais lors de sa première nuit, des meurtriers apparaissent et la mère est obligée de se battre pour sauver ses filles. Ghostland est l’œuvre de Pascal Laugier, qui dirigeait déjà les incroyables Martyrs, en 2008,

nous avons ici un autre film maladroit, qui joue avec la perception de la réalité, le spectateur Il ne sait pas si ce qu’il voit est une réalité ou un mensonge. Le départ est brillant, rapide, il maintient la tension tout le temps, mais les deux derniers tiers tombent en rythme et en tonalité. Laugier ne donne pas le ton, ne définit pas les moments comiques ou sérieux. C’est une faille assez importante. Le développement des personnages est minime, ainsi que les explications sur les deux assassins dans le film, où il n’y a aucune explication qui je pense serait nécessaire.

Ghostland passe de plus en moins,

il a une touche de script intéressante, mais un fonctionnement paresseux. Laugier il essaie plus qu’il n’atteint, laissant une bande quelque peu boiteuse. Oui c’est vrai que parvient à étouffer avec l’idée originale, et il réussit parfois. Utilisez un mélange de genres qui fonctionnent parfois et beaucoup d’autres non, le ton que j’ai mentionné auparavant. Le jeu de la caméra est dynamique, mais inefficace aux moments clés de la bande. Les alertes sont un sujet, ainsi que le réglage est de retour.

Ghostland ne se démarque pas,

mais il diffère car il se marie très bien avec la psychologie des personnages, une situation qui profite de son tour. Un grand aspect est la photographie sombre, sale et sombre, ce qui contribue à générer ce sentiment de dépassement. Ghostland parvient à créer des tensions, mais quoi, comment la bande d’horreur laisse à désirer.

Que pensez-vous de Ghostland? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux. GhostlandGhostlandGhostland

Titre : Ghostland

Date de publication : 2018-03-14

Synopsis: Une mère et ses deux filles héritent d’une maison. Mais lors de sa première nuit, des meurtriers apparaissent et la mère est obligée de se battre pour sauver ses filles.

Directeur (s): Pascal Laugier

Jeter: Crystal Reed Anastasia Phillips Mylène Farmer Taylor Hickson

Le genre : La terreur

Luis Miguel Sargento GómezLe meilleurLa tension qu’il génèreLa photographie sale et sombreLe pireLe ton du filmLe rythme qui se décomposeIl n’y a pas de développement des personnages

5,0 2,50 5

Score moyen

Note des utilisateurs / 5 (Soyez le premier! Votes)

Partager

Catégories Cinéma