Critique de Sonic: le film. Le film retentissant qui vient de se concrétiser auprès d’un public d’enfants

L’adaptation cinématographique basée sur la célèbre saga du jeu vidéo occupe les salles de cinéma ce 14 février. C’est Sonic, le hérisson avec la capacité de fonctionner à la vitesse du son. Dans cette nouvelle aventure, le hérisson bleu doit voyager dans notre monde pour sauver le sien. Dans sa mission, il ne sera pas seul, car il aura l’aide de son ami humain Tom Wachowski (James Marsden), avec qui il tentera de s’échapper du gouvernement qui veut le capturer, en plus de fuir les tours du méchant docteur Ivo Robonik (Jim Carrey).

La production de Paramount Pictures n’a pas été facile, mais elle a finalement réussi à atteindre les salles de cinéma répondre aux attentes. Les adaptations de livres ou de jeux vidéo ne sont généralement pas bien acceptées par le public, lorsque le premier trailer est sorti, c’était une déception totale pour ses followers. Sonic avait perdu toute l’essence de son personnage et avait reçu de nombreuses critiques. Paramount voyant tant d’indignation, a dû refaire jusqu’à ce que vous atteigniez un Sony très aimé et accepté.

Je ne peux pas poursuivre cette critique sans faire l’éloge du Grands effets spéciaux et techniques utilisées tout au long du film Ils sont impeccables et le voir sur grand écran étonne davantage. Le seul obstacle est le manque d’originalité ayant vu plusieurs films similaires et avec la même dynamique. La bande sonore de Sonic: le film il vous laissera également ému avec des chansons comme «Don’t Stop Me Now» de Queen, entre autres.

Il ne fait aucun doute que Sonic sa fonctionnalité a changé Concernant les jeux vidéo. Le film commence par un ton très proche du déjà connu, dégageant en continu des références sonores, des mélodies, etc. Voilà pourquoi le script justifie la présence très utile et logique de chacune de ces coléilles. Bien qu’ils soient complètement perdus dans le nœud et ne reprennent que la fermeture, laissant un vide dans la plupart du film.

Il a de nombreux hauts et bas, surtout dans l’humour en appelant un public qui a environ 6 ans. Sa structure narrative est très basique mais a une action et un contexte social très agiles. Tant l’enfance devient un fardeau malgré le fait que Jim Carrey soit l’un des grands atouts du film. Sonic: Le film remplit très bien sa fonction en s’adaptant à tous les publics. Mais un film n’est pas seulement basé sur de bons effets spéciaux et une bonne bande sonore, il en faut bien plus pour devenir un grand film. Il ne nous reste plus qu’à attendre de voir comment cela évolue au box-office pour voir le prequel.

Partager
 

Carlos Antolin

Etude de la communication audiovisuelle. Cinéfilo, passionné de cinéma espagnol et de séries de thrillers. J’ai un blog où j’écris chaque semaine: https://tucinecritico.blogspot.com/