Ils harcèlent et insultent un caméraman lors d’un match à Murcie

Le machisme a encore une fois laissé sa marque sur les terrains de football. C’est arrivé à la pause du match entre Muleño et Lorca Deportiva, joué dimanche 26 janvier dernier dans la ville de Mula à Murcie. Un groupe de fans a commencé à mettre à niveau un opérateur de caméra à partir de la plate-forme Footters, qui couvre les ligues de Second B, Third et Regional, au point de la faire pleurer.

Ce ne sont que quelques-uns des commentaires que notre partenaire d’exploitation a dû subir de la part des fans du Muleño.

Beaucoup d’encouragements pour elle et j’espère ne plus jamais avoir à signaler une situation similaire. pic.twitter.com/dDrJeIF94d

– Footters? (@footters) 29 janvier 2020

Profitant de l’arrêt du jeu, quelques individus ont été placés juste devant la caméra, bloquant la moitié de l’avion, et ont commencé à interroger le travailleur. Un peu plus tard, l’un d’eux a joué sur son téléphone portable un chapitre d’une série pour enfants intitulée «Weeping Babies». Marre, le professionnel a répondu: “Ce n’est pas un jeu. Retirez le téléphone de mon appareil photo maintenant, s’il vous plaît“.

L’individu a continué avec une attitude offensive et a même insulté la travailleuse, qui ne cessait de demander du respect pour qu’elle puisse faire son travail. “Je ne vous le dis pas, avec le capot c’est “, s’est exclamé le ventilateur. Les messages de soutien à l’employé de Footters sont rapidement arrivés, tout comme ceux qui ont dénoncé l’attitude vexatoire de l’homme.

La sortie de Footters et le RFEF

La plateforme a publié la vidéo sur les réseaux sociaux afin qu’il y ait des preuves de ce que leurs travailleurs doivent subir dans un terrain de football. “Ce ne sont que quelques-uns des commentaires que notre collègue opérateur a dû subir de la part des fans du Muleño. Beaucoup d’encouragements pour elle et j’espère ne plus jamais avoir à signaler une situation similaire“, ont-ils noté sur Twitter. La RFEF (Fédération Royale Espagnole de Football) a également montré toute sa” solidarité et son soutien à l’opérateur qui a dû endurer cette situation “, en défendant le syndicat”éradiquer ce type de comportement de notre football“.

.