La Russie teste son nouveau missile hypersonique

Moscou.— La Russie a commencé les tests de son nouveau missile hypersonique appelé “Tsirkon”, dont elle équipera les sous-marins atomiques, ont rapporté les autorités militaires du pays.

L’agence indépendante de l’État russe, Interfax, assure que le missile a une portée de plus de mille kilomètres.

Le “Tsirkon” est, selon le président russe Vladimir Poutine, capable de voler à une vitesse neuf fois supérieure à celle du son, a une portée de plus de mille kilomètres et peut toucher des cibles terrestres et maritimes.

Pour sa part, le ministre de la Défense, Sergey Shoigú, a déclaré que le processus de modernisation industrielle pour la production en série du missile balistique intercontinental Sarmat est terminé.

En avril de l’année dernière, Poutine a annoncé que le “Sarmat” était en phase finale de test.

En relation: Crash d’un avion militaire russe

En 2018, il a déclaré que le missile balistique intercontinental entrera en service en 2021 et remplacera le Satan.

Le président a dit de cette arme qu’elle était “de portée pratiquement illimitée” contre laquelle “le système anti-missile américain” n’aurait rien à voir “.

Le ministre russe de la Défense a également assuré mercredi que la capacité de combat des forces armées russes avait plus que doublé depuis 2012, ce qui leur permettrait de maintenir une “parité stratégique” avec l’OTAN.

JAHA

Le poste russe teste son nouveau missile hypersonique apparu en premier sur Seven24.