Les données que vous ne connaissiez pas sur son audience dans Antena 3

Lundi 18 mai dernier «Pasapalabra» a atterri dans l’après-midi d’Antena 3. Il l’a fait après une première réussie aux heures de grande écoute. (3 158 000 téléspectateurs et 19,6% de part) et avec le défi d’améliorer les données d’audience d’Antena 3 l’après-midi et de gagner une place sur la grille du réseau. Exactement une semaine après cette première, il est temps de faire le point et vérifier si l’engagement d’Atresmedia dans ce concours a réussi (au moins jusqu’à présent). Et il est clair que dans la bataille quotidienne, il s’agit d’une course longue distance et le succès ou non du format finira par se confirmer au fil des semaines, quand on pourra analyser la tendance qu’il a.

Roberto Leal, présentateur de «Pasapalabra» dans Antena 3

Il convient de rappeler que «Pasapalabra» est arrivé avec Roberto Leal devant et Il l’a fait en s’installant dans la dernière section des après-midi d’Antena 3, en prélude à ‘Antena 3 news’. De toute évidence, cet endroit a été tout sauf décontracté. C’est la bande dans laquelle il a déjà été diffusé avec succès sur Telecinco et compte tenu de la grande traînée d’audience que le test de « El Rosco » a quitté l’espace offert ci-dessous, il était logique qu’Atresmedia veuille également profiter de cette attraction pour le informatif par Vicente Vallés. Cela n’aurait pas eu beaucoup de sens de diffuser l’émission sur un créneau horaire différent; Nous aurions été confrontés à une décision surprenante et risquée. De plus, son arrivée a coïncidé avec la fin de « Le secret du vieux pont », donc L’antenne 3 a l’habitude de restructurer entièrement son créneau de l’après-midi. De cette façon, «Aimer pour toujours» a été maintenu dans son calendrier de diffusion d’origine, mais «Maintenant je tombe! et ‘Boom!’ Ils ont avancé leurs heures de diffusion pour faire place à «Pasapalabra». Atresmedia a donc opté pour un triplet de compétitions, une stratégie qui verra au fil des semaines si elle réussit ou non.

Concurrents de «Pasapalabra» dans Antena 3

Comment cela a-t-il fonctionné?

Mais bon, pour l’instant et en analysant les données des cinq premières émissions du format, on voit que ‘Pasapalabra’ fonctionne très bien à Atresmedia. L’espace a réalisé au cours de sa première semaine de diffusion une part moyenne de 17,3% et 1 906 000 téléspectateurs. Un fait très positif, surtout si nous analysons ce que Antena 3 a noté jusqu’à présent dans cette bande. Au cours de la saison 2019/2020 jusqu’au 15 mai, une moyenne de 13,3% de part d’écran et 1 765 000 téléspectateurs et avec l’arrivée de «Pasapalabra», les données ont augmenté de +4 points (17,3%) et + 241 000 téléspectateurs (1 906 000). De plus, dans sa première semaine, Antena 3 a réduit la distance avec Telecinco avec le passé des jours, jusqu’à marquer une distance de +0,6 vendredi.

Il convient de noter que le concours obtient meilleure figure chez les femmes (18%) mais a réussi à être le leader de sa gamme chez les hommes (16,4%), étant également l’option la plus suivie parmi les plus de 65 ans (part de 23,6%). Dans le reste des cibles d’audience, «Save Me Tomato» a réussi à s’imposer au quotidien sans problème. En ce qui concerne les communautés autonomes, «Pasapalabra» obtient ses meilleures données Castilla y León (24,3%), Aragón (21,3%), Comunidad de Madrid (20,8%) et Murcie (20,1%) et il atteint ses pires taux d’audience dans les communautés autonomes des Asturies (12,9%), de la Catalogne (13,3%) et des îles Canaries (15%). Il mène à Madrid, Castilla La Mancha, Aragón, Baleares et Castilla y León.

Vicente Vallés

C’est ainsi que l’actualité de Vicente Vallés s’est améliorée

Comme prévu, « El Rosco » est le joyau de la couronne du concours et c’est que le test final de l’espace a réussi à être un leader tous les jours (20,7%, 19,2%, 19,4%, 19,9% et 19,9 %) quelque chose qui a certainement profité en particulier aux nouvelles dirigées par Vicente Vallés. Alors que dans la saison 2019/2020 jusqu’au 1er mai, ‘Antena 3 noticias 2’ a atteint une moyenne de 13,6% de part et 2139000 téléspectateurs, les données ont augmenté de +2,7 points après l’arrivée de «Pasapalabra» (16,3% et 2 190 000 téléspectateurs). Le calcul mondial, le programme de nouvelles a mené avec une moyenne dans les cinq émissions de 16,3% contre 16% de «  Informativos Telecinco 21h  » et a clôturé la semaine avec sa part la plus élevée en plus de 10 ans (novembre 2009).

Clé du succès: maintenir l’essence de «Pasapalabra»

Il est clair que «Pasapalabra» est un succès sur Antena 3; Il a été possible de reproduire les bonnes performances de Telecinco au cours des dernières années. Il semble évident que les téléspectateurs ont compris que nous étions confrontés au même concours qu’ils ont vu dans Mediaset et rapidement a choisi de renouer avec lui même si c’est dans une autre chaîne. Le mérite de cette réaction réside essentiellement dans la manière dont le concours a été porté à Atresmedia. Les responsables de la chaîne ouIls ont choisi d’avoir pratiquement tout leur équipement d’origine dans cette nouvelle étape; l’idée a toujours été d’apporter ce «défilé de mots» qui a balayé Telecinco aux après-midi d’Antena 3 et quelle meilleure façon de le faire qu’avec les professionnels qui y travaillent depuis des années. C’était la meilleure option pour essayez de le garder presque intact dans la nouvelle ère.

Pour cela, Il a également opté pour le maintien des mêmes tests (parmi lesquels « El Rosco » ne pouvait évidemment pas manquer). Bien que l’option de renouveler la plupart de ces défis ait pu être envisagée, les conserver tels quels étaient également bénéfiques pour le spectateur de comprendre qu’il s’agissait du «Pasapalabra» habituel. Quelque chose qui s’est également produit avec l’image et le décor du programme; les deux ont été rénové, amélioré et modernisé, mais ils présentent de nombreuses similitudes avec ce que nous avons pu voir dans Telecinco. Un logo très similaire, la même gamme de couleurs utilisée et un ensemble avec une structure similaire. Une fois de plus, le modèle a été rempli: que «Pasapalabra» dans Antena 3 avait l’essence de ce que le téléspectateur a vu dans Telecinco.

Roberto Leal, une nouveauté réussie

Un autre point en faveur a sans aucun doute été le choix de son présentateur. Roberto Leal est un visage connu, qui transmet sympathie et spontanéité et qui a sans aucun doute pu se connecter dès la première minute avec le public de «Pasapalabra»; il est indéniable que cela fonctionne. Il est également responsable de ce succès, tout comme la chaîne de diffusion choisie pour l’émission. Le public est revenu à ce rendez-vous quotidien avec le concours que mène désormais Roberto Leal. Sa localisation sur le réseau n’a aucune perte: l’émission est diffusée dans l’heure précédant l’actualité, comme cela a toujours été le cas depuis de nombreuses années. Quelque chose qui ressemble au spectateur a accepté, voyant la performance du format dans sa première semaine.

Lydia Lozano dans «Sálvame Tomate»

La réponse de «Save me Tomato»

L’arrivée de «Pasapalabra» a eu plusieurs réponses par Telecinco. D’une part, il a été décidé d’utiliser ‘Sálvame Tomate’ comme une grande arme contre le concours et surtout contre « El Rosco ». De cette façon, alors que pendant toute la pandémie de coronavirus, la newsletter de Pedro Piqueras a commencé à 20h45, quelques jours avant la première de ‘Pasapalabra’ sur Antena 3, il a été décidé de déplacer l’espace à 21h00.. L’objectif? Cela semblait clair; Profitez de « Save Me » pour que le public soit pris au piège jusqu’à 21h00 et ne choisisse donc pas de voir « El Rosco ». Une façon d’essayer ça il n’y a pas eu de fuite de spectateurs dans la section la plus importante du concours Antena 3, sans aucun doute. La preuve en est que le programme a retardé sa fin afin de s’assurer que le public ne passe pas à « El Rosco » à tout moment.

En parallèle, et aussi pour attirer l’attention des téléspectateurs, Mediaset a annoncé que le lundi 18 mai « la mère de toutes les bombes » allait être lancée dans « Save me Tomato ». Après un après-midi plein d’appâts et d’intrigues, la seule chose que les téléspectateurs ont pu voir ce jour-là était le retour de Kiko Hernández avec un coffre contenant des exclusivités qui n’avaient jamais vu la lumière dans l’espace Mediaset. Ce jour-là, il a été révélé qu’il existait un polygraphe secret à Lydia Lozano sur l’affaire Ylenia Carrisi … un polygraphe qui n’est pas venu voir la lumière. Malgré cela, ces derniers jours, ils ont proposé différentes exclusivités chaque après-midi, généralement liées aux visages dans l’espace. De cette façon, le téléspectateur a voulu créer le besoin de voir l’édition « Tomato » du magazine La Fábrica de la Tele chaque jour pour découvrir « la bombe » à libérer tous les jours. Malgré cela, et comme c’était prévisible, nous n’avons pas rencontré de grandes exclusivités qui ont révolutionné le monde de la presse rose.

Résultats complets du championnat sur invitation FNCS dimanche

La dernière idée folle de Google sont les câbles tactiles qui vous permettent de contrôler à distance votre smartphone