Le syndicat des musiciens du CDMX appelle à un soutien face à l’éventualité d’un coronavirus

Comme nous l’avons déjà vu, la situation autour de la pandémie de coronavirus affecte de nombreuses personnes et secteurs économiques à travers le monde. Notre pays n’est pas épargné par ces conditions, car avant la mise en œuvre de la phase 2 de la contingence, les musiciens et concerts live étaient les plus touchés par cette mesure, d’autant plus que la grande majorité des événements de grande ampleur tels que les festivals Pa’l Norte, Vaivén, Cérémonie et Hellow, ainsi que des spectacles individuels ont dû être reportés ou annulés pour empêcher la propagation de la contagion.

Au-delà de cela, nos groupes préférés ont décidé d’annuler ou de déplacer leur concert au Mexique, derrière tout cela, de nombreuses personnes qui vivent de spectacles ont dû être sans travail pour le moment et au milieu de la pandémie. C’est pourquoi le Syndicat unique des travailleurs de la musique du district fédéral et du spectacle Il demande au gouvernement fédéral ainsi qu’à la capitale de prendre des mesures à ce sujet.

Photo / Facebook: Musiciens SUTM

En particulier, ils demandent qu’ils soient pris en compte dans deux programmes qui existent au Mexique et qui offrent une sécurité sociale, le Fonds pour la prévention et l’attention aux urgences et le Assurance chômage pour la population générale promu par le Secrétaire au travail et à la promotion de l’emploi. C’est parce que la grande majorité d’entre eux vivent quotidiennement et n’ont pas d’avantages qui les protègent dans une éventualité comme l’actuelle.

Au-delà de le demander maintenant, chacun des membres du syndicat s’engage à effectuer chacune des procédures prévues par la loi pour bénéficier de ces soutiens à mesure que la situation des coronavirus s’améliore et qu’ils peuvent reprendre leurs activités normales, car comme nous le disons, presque tout le monde se soutient financièrement grâce à des spectacles:

«L’urgence nationale due à la propagation de COVID-19, a laissé des milliers de musiciens en détresse qui ont vu leur agenda pour des événements publics et privés annulé, ainsi que des enregistrements audio et vidéo, des cours, des concerts et des récitals, générant un chômage massif non seulement pour les musiciens, toute la communauté artistique est actuellement engagée dans son économie. »

Si vous souhaitez consulter le communiqué complet partagé par le Syndicat unique des travailleurs de la musique, vous pouvez le vérifier PAR ICI.