Récapitulatif de la première série «High Fidelity» – Grade It!

HISTOIRES CONNEXES

Une adaptation en série télévisée d’un film basé sur un livre peut-elle raviver les mêmes étincelles que sa matière source? Avec une avance aussi forte que Zoë Kravitz, la réponse semble être oui.

La série High Fidelity de Hulu est sortie vendredi (tous les 10 épisodes) et c’est la contre-programmation parfaite pour un mois rempli de bonbons et de roms comiques. Développée pour la télévision par Bull’s Veronica West et Sarah Kucserka, avec Questlove en tant que producteur exécutif de musique (la musique est évidemment dope), la série raconte l’histoire de Rob (joué par Kravitz), propriétaire d’un magasin de disques et Brooklynite qui essaie de surmonter ses relations passées à travers l’objectif de ses disques préférés. Au sommet de l’épisode de la première, Rob ne perd pas de temps, nous taquinant à travers les larmes: “Mon île déserte, le top 5 des chagrins d’amour les plus mémorables dans l’ordre chronologique, est le suivant …”

Tout au long de l’épisode, Rob décompose sa vie amoureuse à la John Cusack dans le film de 2000. Le numéro un était Kevin Banister, un garçon de sa jeunesse; l’amour n’a pas été partagé quand il a commencé à sortir avec une autre fille à l’école. La n ° 2 était une femme nommée Kat Monroe qui était «vraiment cool, comme vraiment cool», mais qui a pris fin après que Kat l’ait trompée. N ° 3: Simon Miller. Les deux se sont liés sur “The Real Me” de Radio Stars et leur amour de la musique. (“Les choses que vous aimez sont aussi importantes, non, plus importantes que ce que vous êtes”, at-il régalé.) Simon s’est avéré être gay, mais les deux restent amis et il travaille maintenant dans sa boutique de disques.

Le numéro 4 était Justin Kit, un comic stand-up et fan d’Eminem, Linkin Park et Dave Mathews Band, ce qui fait que Rob rétorque: “… alors oui, il était une sorte de connard.” Il avait une petite amie, alors même si tout ce qui se faisait en secret était excitant, cela l’est devenu moins lorsque les deux se sont officiellement réunis. “Rétrospectivement, nous étions tous les deux des connards”, admet Rob.

Et en arrivant au n ° 5, le gars Rob déborde actuellement de larmes: Russell “Mac” McCormack. “Félicitations, vous avez atteint le Top 5, Mac.” N ° 5, avec une balle », dit-elle.

Rob se convainc que la datation est ce qu’elle devrait faire, qu’elle va parfaitement bien. Pourtant, lorsque nous sommes passés à une date réelle, elle est impassible devant l’appareil photo: «Je ne vais pas bien, je ne suis pas prête, c’est totalement faux.» Elle essaie de fantôme le pauvre gars, Clyde, seulement elle oublie son téléphone à table. À contrecœur, elle retourne à l’intérieur du bar, où elle renverse accidentellement son verre et Clyde adore, renverse volontairement le sien aussi, pour calmer ses nerfs. Les deux discutent de l’importance de Fleetwood Mac, pesant les rumeurs contre Tusk (bénissez-les), et finissez par rentrer chez vous ensemble: Rebound Achievement, Unlocked!

Ils acceptent de prendre le petit déjeuner le matin, mais il est introuvable quand elle se lève. («Et ceci, mesdames et messieurs, c’est pourquoi vous ne remontez pas sur le cheval f-king.») Clyde revient plus tard pour trouver son téléphone qu’il a laissé chez elle. Il s’avère qu’il a poursuivi une dépanneuse et a dû se rendre au travail et n’a pas pu appeler pour expliquer.

Rob explique ensuite comment ne pas planifier de carrière. “1. Séparer avec sa petite amie. 2. Ditch college. 3. Allez travailler dans un magasin de disques en difficulté. 4. Devenez propriétaire dudit magasin de disques et restez-y pour le reste de la vie, et 5. Eh bien, il n’y en a pas cinq. » Nous obtenons également des informations sur la seule critique Yelp du magasin (“Coupes décemment organisées, emplacement sans prétention, le propriétaire est un peu désagréable – 2,5 étoiles.”) Tandis que Rob dit que la moitié du quartier pense qu’ils sont des reliques échouées, tandis que l’autre la moitié pense que ce sont des hipsters nostalgiques. “Ils ont tous les deux raison”, suppose-t-elle.

Avant la fin de la première, nous obtenons enfin le skinny sur Mac alors que nous sommes sérénadés par “Didn’t I.” de Darondo (Sérieusement, vous les gars, la musique!) Rob et Mac ont été installés par son frère et c’était “des éclairs, des feux d’artifice, de l’électricité, de la magie, le tout”, dit-elle. Les deux ont cliqué fort et allaient déménager à Londres ensemble… jusqu’à ce qu’il aille sans elle. Mais une nuit, alors qu’elle se rendait à son rendez-vous, elle tombe sur Mac. Il est de retour en ville et veut parler, mais un messager à vélo la rencontre, interrompant leur arrêt et discussion.

«La vilaine vérité de l’affaire est la suivante: si nous apprenons soudain que le monde va se terminer dans 24 heures, les personnes que j’appellerais dans la première heure sont évidentes», dit-elle. “Je les appellerais tous pour m’excuser du fait que je choisirais de passer les 23 prochaines heures avec Mac … qui est de retour.”

L’épisode se termine avec Rob se délectant de son étrange espace de tête, tout en se branchant sur “Je ne supporte pas la pluie” d’Ann Peebles.

Que pensez-vous de Kravitz et de ce redux High Fidelity? Notez la première ci-dessous, puis dites-nous ce que vous en pensez!