Donald Trump : le président des États-Unis d’Amérique serait-il raciste ? Un livre choc l’accuse ouvertement !

La personnalité de Donald Trump le président des États-Unis d’Amérique n’est pas très reluisante. Alors que beaucoup de personnes n’hésitent pas à se déclarer ouvertement contre lui, un livre chargé d’accusation de racisme, d’antisémitisme et de sexisme le met dans une situation délicate.

Les élections présidentielles américaines auront lieu dans quelques jours. Alors que l’actuel Président tente bien que mal de remonter dans les sondages, il sera mis à mal par un nouveau livre d’une ancienne collaboratrice. Dans cette œuvre, le magnat de l’immobilier est décrit comme un homme raciste sexiste et antisémite. Des accusations graves qui entachent la réputation du milliardaire américain. Il est clair que le président américain aurait certainement préféré éviter que cette situation se produise. L’œuvre Tower of lies qui a fait sa sortie le 13 octobre dernier met en péril la popularité du candidat et ses chances d’être réélu lors des prochaines élections présidentielles. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

Un livre qui s’annonce fort explosif !

La sortie de ce livre représente certainement une mauvaise nouvelle pour le président américain. Si Donald Trump était dans le viseur de ses adversaires, on peut bien dire que ce coup est très bien ajusté. À l’instar de plusieurs autres personnes comme son ex-avocat Michael Cohen, l’un de ses proches John Bolton, sa nièce Mary Trump et le Bob Woodward, Barbara Res a décidé de révéler au monde ce qu’elle pense du président américain.

Elle a raconté les 18 années qu’elle a passées au côté du magnat de l’immobilier américain. La femme qui a été une cadre au sein de la Trump Organization affirme que le mari de Melania Trump est un homme raciste antisémite et sexiste. Elle raconte aussi que possède la capacité de mentir de manière toute naturelle.

Le président américain serait le genre d’homme capable de contrôler son entourage par le mensonge et l’exagération, des promesses d’argent ou d’emplois ou encore par des menaces de poursuites judiciaires ou de dénonciation. Après ses nombreuses accusations peu flatteuses de la personne de Donald Trump, Barbara Res révèle que ce dernier n’aurait pas changé de comportements depuis son investiture à la tête des États-Unis d’Amérique.

Les accusations se poursuivent

Avec ces différentes accusations portées contre le candidat aux prochaines élections présidentielles, les partisans de Donald Trump essaient de riposter en décrivant Barbara Res comme le stéréotype parfait de l’ancienne employée mécontente qui raconte des mensonges dans un livre pour gagner de l’argent. Le point de vue de l’ancienne collaboratrice sur la personnalité de Donald Trump n’a été élogieux de lui à aucun moment.

Elle relate une scène particulière où le président américain prouve son dédain des Noirs. En effet, Donald Trump aurait ordonné de faire descendre un travailleur noir de l’un de ses chantiers de construction. « Ne laissez plus jamais cela se reproduire. Je ne veux pas que les gens pensent que la Trump Tower est construite par des Noirs », aurait-il affirmé ouvertement.

L’homme de 74 ans aurait eu la même réaction lorsque Barbara avait invité un petit garçon noir dans le hall de sa tour. Le milliardaire américain se serait emporté en affirmant avec véhémence qu’il ne voulait voir aucun noir dans le hall.

Bien que cela fait des années que Barbara Res ait quitté la Trump Organization, elle s’oppose publiquement à la réélection du milliardaire américain, son ancien patron. Pour elle, la vie entière de Donald Trump est facile à repérer puisque ce dernier suit un même modèle. Plus il devenait influent, plus sa personnalité devenait détestable.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.