Acciona construira l’un des plus grands parcs éoliens au monde en Australie

Acciona construira un parc éolien de 1 026 mégawatts (MW) dans le Queensland, en Australie, une installation qui sera la plus grande du groupe et l’une des plus grandes au monde.

Cette construction impliquera un investissement de 1 960 millions de dollars australiens (environ 1 000 millions d’euros), selon l’entreprise.

Ce «macro-projet» du groupe présidé par José Manuel Entrecanales fait partie de son engagement renforcé dans le secteur des énergies renouvelables et renforcera la présence que l’entreprise a déjà en Australie.

Acciona a annoncé en début de mois, avant le déclenchement de la crise sanitaire, un plan d’investissement de 4 milliards d’euros dans les énergies renouvelables pour les cinq prochaines années, afin de construire des installations pour un total de 5 gigawatts (GW) ce qui ajoutera au portefeuille de 10 117 mégawatts (MW) déjà installé et en exploitation, 44% à l’étranger.

À l’heure actuelle, dans le cadre du projet qui démarre en Australie, le complexe dit “ MacIntyre ”, Acciona construira des installations éoliennes pour 926 MW pour son portefeuille et 100 MW pour CleanCo, une entreprise locale d’énergie renouvelable.

De plus, cette société s’est engagée à acheter la production annuelle de 400 MW qu’Acciona générera pendant dix ans grâce à un contrat d’achat d’électricité.

Dans le même temps, le groupe finalise des accords de fourniture supplémentaires avec d’autres clients privés et l’intégration éventuelle d’autres partenaires d’investissement dans le projet de construction des 926 MW qu’il va construire.

Dans un communiqué, Acciona a précisé que la construction du «macro parc» commencera à la mi-2021, avec laquelle la majorité des investissements seront concentrés en 2022 et 2023, afin qu’il soit pleinement opérationnel à l’horizon 2024. .

La société prévoit que le complexe sera mis en service progressivement, en blocs, de manière à assurer la connexion au réseau avec “toutes les garanties techniques pour le réseau électrique public, tout en” optimisant le retour sur investissement ” .

Selon ses données, le projet comprend la pose de 64 kilomètres de lignes électriques pour connecter le complexe éolien au réseau et montera 180 turbines fabriquées par sa société détenue Nordex.

Le complexe éolien, une fois opérationnel, produira de l’électricité propre pour alimenter environ 700 000 foyers et éviter l’émission de près de trois millions de tonnes de CO2.

.