Gaza enregistre la première mort d’un coronavirus

« Fadila Muhammad Abu Raida, 77 ans, (…) est décédée en quarantaine à l’hôpital de Rafah de son infection par le nouveau coronavirus », a déclaré le ministère de la Santé de Gaza.

Il y a encore quelques semaines, l’enclave palestinienne de cette enclave palestinienne avait réussi à limiter le nombre de cas confirmés de COVID-19 à 20 au maximum, car elle gardait ses frontières avec Israël et l’Égypte fermées pour empêcher la propagation de la maladie.

Cependant, ces derniers jours, environ 1 500 Palestiniens qui avaient été piégés en Égypte ont pu rentrer. La même chose s’est produite avec un plus petit nombre de personnes, mais d’Israël.

Cela a généré une vague d’infections parmi les habitants de Gaza, qui a doublé le nombre de cas sur le territoire ces derniers jours. Les autorités ont exprimé leur crainte d’une augmentation considérable des infections.

Tous ont été placés en détention, mais 35 nouveaux cas ont été confirmés, dont 25 jeudi dernier, ont annoncé les autorités, portant le total à 55.

Le directeur général de la santé, Yussef Abu al-Reesh, a déclaré qu’ils s’étaient mélangés avec d’autres résidents de retour, y compris dans des centres de quarantaine.

Les autorités vérifient si quelqu’un a rencontré des gens de l’intérieur de Gaza avant la mise en quarantaine, a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, les mesures préventives dans l’enclave ont été assouplies et les cafés et restaurants ont été autorisés à rouvrir.

Avec des informations de l’..

Catégories Economie