la loi sur le changement climatique renforce l’idée d’une reconstruction “verte et inclusive”

La Banque Triodos considère que le texte de la loi sur le changement climatique «renforce l’approche d’une reconstruction verte et inclusive pour les groupes les plus vulnérables, ce qui minimise les impacts sociaux négatifs et avec des mesures d’accompagnement dans leur transition».

Mikel García-Prieto, directeur général de la Banque Triodos en Espagne, qui se félicite de la présentation de la loi sur le changement climatique aux tribunaux, qui «vient sans aucun doute à un moment clé en raison de la crise actuelle et du moment de reconstruction économique ».

« Nous devons placer les personnes et la vie au centre de nos décisions et actions de toute urgence pour reconstruire une société résiliente contre les risques existants », a déclaré le PDG de la Banque Triodos en Espagne.

Concernant le contenu de l’article 28, il considère que la commercialisation des produits financiers « devrait présenter les informations impact-risque-rentabilité avec le même niveau de demande et de transparence pour que le consommateur puisse faire des choix dûment informés ».

Il note également que le périmètre 3 (celui du portefeuille de prêts et d’investissements) n’est pas repris dans la section métriques et scénarios. « Nous comprenons qu’il est essentiel d’exiger des institutions financières qu’elles calculent et mesurent l’empreinte carbone de leur portefeuille de prêts (scénario 3) et de proposer des plans de réduction en fonction des résultats », a-t-il souligné.

Selon lui, « mesurer uniquement dans les scénarios 1 et 2 est insuffisant car il ne couvre pas l’impact des investissements réalisés ». En outre, il souligne que « cela fait partie de ce qui a été signé dans l’engagement pour l’action climatique signé par les banques espagnoles lors de la COP25 en décembre ».

«Nous considérons qu’il est important de prendre en compte ces contributions et d’autres de tous les secteurs concernés et qu’ils peuvent contribuer tant à l’amélioration de la loi dans son traitement. Nous, à partir de nos 40 ans d’expérience et en tant qu’entité qui mesure déjà 100% de ses émissions (scope 1, 2 et 3), sommes prêts à collaborer dans tout ce qui est nécessaire », a-t-il conclu.

La Banque Triodos sera chargée de canaliser les «prêts bonifiés» vers le secteur culturel, une initiative qui fait partie du train de mesures urgentes que le gouvernement a approuvé pour atténuer l’impact de la crise économique causée par le coronavirus.

Récemment, l’entité dirigera principalement des financements vers des entreprises du secteur audiovisuel, des arts du spectacle, de l’industrie musicale, du livre ou des beaux-arts, car elle calcule que plus de 30 000 fonctions suspendues parmi ces groupes ont entraîné une baisse des revenus d’environ 130 millions d’euros.

Catégories Economie