L’Ibex 35 laisse 1,28% à l’ouverture

L’Ibex 35 a entamé la dernière session de la semaine avec une baisse de 1,28%. La Bourse de Madrid commence la journée avec son sélectif à 6 598,10 unités, la prime de risque à 121 points de base et la rentabilité de l’obligation espagnole à 10 ans à 0,699%.

La session se dessine marquée par la nouvelle que la Chine ne fixera aucun objectif de croissance économique cette année, ce qui ne s’est pas produit depuis 1990, en raison de la « grande incertitude économique » liée à la pandémie de Covid-19.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre chinois Li Keqiang dans son discours d’ouverture au Congrès national du peuple (ANP), la session annuelle du Parlement chinois. L’économie chinoise a subi une baisse de 6,8% au premier trimestre en raison des restrictions imposées par la pandémie de coronavirus.

De même, le Congrès national du peuple débattra d’une loi controversée sur la sécurité nationale pour Hong Kong qui interdirait toute activité liée à la sédition, à la sécession ou au terrorisme, dans un message clair du contrôle de Pékin sur le territoire après les plus grandes manifestations en plus de Deux décennies.

Tout cela dans un contexte marqué par des tensions entre les États-Unis et la Chine avec des accusations sur l’origine de l’épidémie de coronavirus, qui pourrait conduire à une guerre commerciale, qui a été constatée dans les stocks asiatiques, avec des baisses de plus de 5% pour l’indice Hang Seng de Hong Kong et 1,89% pour Shanghai.

Après avoir clôturé pratiquement plat hier (+ 0,04%), l’Ibex 35 a commencé la journée de vendredi en négatif, en ligne avec le reste des places européennes, essayant de se maintenir au niveau psychologique de 6600 points et avec la plupart des valeurs en rouge.

Au début de la session, Sabadell a mené les chutes, avec une baisse de 3%, suivi par Meliá Hotels International (-2,36%), Acerinox (-2,34%), Repsol (-1,97%) , Bankia (-1,56%) et ArcelorMittal (-1,48%), tandis que de l’autre côté, Indra (+ 0,89%), Siemens Gamesa (+ 0,65%) et Aena (+0 , 48%).

Dans ce scénario, le baril de pétrole West Texas Intermediate (WTI), la référence pour les États-Unis, s’échangeait à 32,08 $ à 9 h 01, après une baisse de 5,45%, tandis que le brut Brent, une référence pour l’Europe , a marqué un prix de 34,52 $, avec une baisse de 4,44%.

De même, les Bourses européennes ont ouvert la journée avec un comportement négatif, avec des baisses de plus de 1% pour Francfort, Paris et Londres.

Quant à l’euro, il ouvre vendredi, s’échangeant pour 1,0915 $ sur le marché des changes.

Catégories Economie