Renault n’offrira pas de batteries de 1000 kilomètres dans son avenir électrique

La deuxième génération de la Renault ZOE est devenue l’axe central des batteries qui équiperont l’avenir électrique de la marque française. Les autonomies s’articuleront autour de celles du nouvel utilitaire, mais les responsables de Renault annoncent déjà qu’ils n’offriront aucune électrique à mille kilomètres.

La deuxième génération de la ZOE est devenue l’axe central du développement de l’avenir électrique de la marque française. Sera la référence pour attribuer des autonomies maximales dans les futurs modèles qui arrivera dans les années à venir. Les responsables soulignent que les chiffres seront ajustés en fonction du segment de chaque modèle, mais avertir qu’ils n’offriront pas les 1000 kilomètres.

C’est le nombre le plus souhaité et le plus souhaité par la plupart des fabricants, y compris Premium, un chiffre qui signifie équilibrer l’équilibre par rapport à un modèle de combustionIls peuvent traverser l’Espagne d’un bout à l’autre sans presque s’arrêter pour faire le plein. Ceux de Renault préviennent déjà que les clients qui veulent ce chiffre devraient se contenter d’un hybride plug-in.

En ce sens, la position française est absolument logique. Le montage d’une batterie dans le système électrique pour de si longues distances implique que le dispositif d’énergie est grand pour abriter plus de cellules. Et, l’une des conséquences immédiates est que le temps de recharge est plus long, tout comme le coût de la batterie, pour le développeur et pour le client lui-même.

Le changement vécu par la nouvelle génération de la ZOE a été l’argument pour ceux du Rombo qui ont également opté pour un nouveau modèle de mobilité durable dans le segment urbain. L’utilité doublé la capacité de la batterie de 22 kWh de première génération à 50 kWh de l’autonomie actuelle, de sorte que l’autonomie est passée d’un peu plus de 200 kilomètres pour atteindre 350 kilomètres.

La porte s’ouvrit pour le nouveau Twingo Z.E. avec ses 180 kilomètres, assez pour les déplacements urbains et interurbains, et laissant la ZOE pour cette zone et les trajets plus longs. Un décalage parfaitement défini qui les compacts électriques de nouvelle génération suivront également, avec des distances maximales comprises entre 400 et 500 kilomètres.

Renault se lance dans la technologie de charge inductive dynamique des équipements électriques

Catégories Economie