Envie de tomates : quelques petites astuces pour cultiver des tomates à la maison ?

Au centre des régimes alimentaires, la tomate est très prisée. Au lieu d’ingérer des tomates insipides servies dans les supermarchés, quoi de mieux que de cultiver des tomates chez soi. Découvrez ici quelques stratégies pour cultiver des tomates succulentes dans votre maison.

Respecter le cycle biologique pour cultiver les tomates

L’essentiel à connaitre avant de se lancer dans la culture des tomates est le respect des intervalles. La culture des tomates suit en réalité un cycle biologique déterminé. Pour maximiser ses chances de réussite de la culture des tomates, il est donc nécessaire de les cultiver dans un moment précis de l’année.

La période la plus appropriée est celle de mi-février ou fin avril au plus tard pour la mise en culture. Il faudra ensuite compter cinq mois pour faire les premières récoltes c’est-à-dire entre fin juillet et août. Se lancer sans respecter cette marge revient, à ignorer le respect du cycle biologique. Conséquence, le rendement escompté ne serait pas au rendez-vous.

Préparer le terrain pour cultiver des tomates

Pour mener à bien la culture des tomates, la préparation du sol constitue la première étape. Cela consiste en une sélection minutieuse du fertilisant. Une fois, le choix de la variété de tomates à cultiver faites, c’est le moment de penser au fertilisant à utiliser. Le choix d’un terreau de bonne qualité adapté au semis offrira aux graines de meilleures conditions de développement. À défaut de pouvoir vous procurer un terreau de premier choix, vous pouvez utiliser un substrat naturel ou encore de la terre.

Humidifiez alors suffisamment votre terreau ou votre substrat en l’arrosant suffisamment d’eau. Remplissez ensuite, un pot à semis de votre choix du substrat humide jusqu’à atteindre une épaisseur de 5 cm de sorte à ce que la dispersion soit homogène.

Respectez un espacement entre les pieds de tomates

Une fois les graines introduites dans les pots aménagés, l’espacement entre les pieds de tomates devient nécessaire. La distance de plantation varie entre 60 cm et 80 cm. Le respect de la distanciation évite de donner libre cours au développement des maladies parasitaires. Cette obligation devient capitale surtout quand vous cultivez plusieurs variétés à la fois. Il vous revient, d’espacer les pots en prenant grandement le soin d’étiqueter chaque variété avec le plus d’informations que possible.

Vous pouvez aussi couvrir les tomates. Les jupes de plastique perforées sont vivement recommandées. L’objectif est d’enrayer la prolifération des parasites. Cette pratique retarde plus ou moins le développement des plants de tomates, mais se révèle efficace.

Pensez à l’arrosage et la lumière pendant la culture des tomates

Vous pouvez abreuver régulièrement les tomates. La chose la plus importante ici, consiste à épargner le feuillage afin de limiter les maladies cryptogamiques. Arrosez tous les jours les plants en prenant le soin d’espacer le temps d’arrosage. Un dosage réglé d’eau est en effet important afin d’éviter la noyade. D’un autre côté, pensez à composer le plus que possible avec la lumière.

L’exposition à l’éclairage constitue un point essentiel à la croissance des plants de tomates. Veillez donc à exposer les pots à la lumière du soleil à l’aide de tôles transparentes par exemple. Par ailleurs, une fois la croissance accrue, faites le rempotage tout en continuant l’entretien quotidien. Le résultat au bout du compte devrait vous réjouir.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Lifestyle / Envie de tomates : quelques petites astuces pour cultiver des tomates à la maison ?