Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   46 produits ménagers dénoncés par 60 Millions de Consommateurs, bannissez-les !

46 produits ménagers dénoncés par 60 Millions de Consommateurs, bannissez-les !

Les produits ménagers sont, en général, dangereux pour notre santé. Il faut faire attention, même avec les produits prétendument 100 % bio.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Quand on pense à la pollution de l’air, on imagine souvent des usines crachant de la fumée noire. Cependant, il est temps de réaliser que nos maisons peuvent être tout aussi nocives pour notre santé. Les produits ménagers que nous utilisons pour nettoyer, désinfecter et rafraîchir nos espaces de vie contiennent souvent des substances chimiques dangereuses.

Ces produits, censés améliorer notre qualité de vie, contribuent ainsi à la détérioration de notre bien-être. À ce sujet, 60 Millions de Consommateurs a réalisé une analyse révélant des résultats désastreux sur des dizaines de produits ménagers.

Des produits ménagers pseudo bio/naturels

Nous voulons tous vivre dans un environnement propre et sain. Mais en utilisant des produits censés nous protéger des bactéries et des mauvaises odeurs, nous nous faisons peut-être plus de mal que de bien.

60 Millions de Consommateurs a passé au crible des dizaines de produits ménagers. Certains d’entre eux se vantent d’être « 100 % bio » ou « 100 % naturel ». Or, ces allégations sont non seulement mensongères, mais aussi illégales.

À voir Qui sont les trois successeurs potentiels du pape François ?

En effet, la loi européenne interdit aux fabricants d’utiliser des termes comme « naturel » ou « bio » pour leurs produits biocides. C’est-à-dire ceux qui contiennent des substances actives destinées à détruire ou à repousser les organismes nuisibles.

Selon l’étude de 60 Millions de Consommateurs, 70 % des marques vont à l’encontre de ces règles et réduisent la taille des pictogrammes de danger. Ainsi, les acheteurs sont mal informés des risques qu’ils encourent en utilisant ces produits ménagers.

Sprays, désodorisants, désinfectants…

D’après le magazine 60 Millions de Consommateurs, la plupart des produits ménagers, qui sont destinés à nous protéger, recèlent en réalité des substances nocives. Ces dernières peuvent être allergènes, irritantes, voire toxiques. Ironiquement, au lieu d’assainir nos maisons, ces sprays, diffuseurs et aérosols contribuent donc à aggraver la pollution intérieure.

« En croyant bien faire, les consommateurs eux-mêmes peuvent être complices de cette pollution insidieuse », souligne le magazine.

Dans son numéro datant de 2017, le magazine édité par l’Institut National de la Consommation a dressé une liste préoccupante. On y retrouve 10 sprays assainissants, 12 produits désodorisants, 12 antibactériens, et 12 désinfectants. Ces produits ménagers peuvent présenter des risques pour notre bien-être et celui de nos animaux de compagnie.

À voir Lucas Tronche, retrouvé mort après 6 ans : que s’est-il passé ?

Plusieurs marques très connues

Dans une démarche, pour sensibiliser à utiliser des produits plus sains, 60 Millions de Consommateurs a ainsi dressé une liste de 46 produits ménagers. Des produits, pour la plupart, recommandés à bannir de nos foyers.

La plupart d’entre eux comportent des composés organiques volatils, notamment le limonène. Parmi les produits cités, on retrouve alors des noms familiers, notamment le désinfectant La Croix, les désodorisants de la marque Fébrèze, et les produits Sanytol.

La plupart des sprays aux huiles essentielles présentent aussi des agents allergènes, irritants, voire toxiques. Ce qui appelle à une règle plus stricte en matière d’étiquetage.

En outre, tandis que les pouvoirs publics combattent les pesticides dans l’agriculture, ceux-ci réapparaissent sous d’autres formes dans nos maisons. En réalité, on retrouve aussi des pesticides dans les produits anti-acariens. Ils contiennent entre autres de l’huile de neem, et de la perméthrine qui est fatale pour les chats.

Vous aimez ? Partagez !

Breakingnews.fr est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :