Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Quels sont les avantages fiscaux du Plan épargne retraite ?

Quels sont les avantages fiscaux du Plan épargne retraite ?

Découvrez comment le Plan épargne retraite (PER) peut réduire vos impôts et boostez vos économies pour une retraite sereine.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Vous recherchez un moyen efficace d’économiser pour votre retraite tout en profitant d’avantages fiscaux non négligeables ? Le Plan épargne retraite (PER) pourrait être la solution. Avec 3,4 millions de foyers français ayant un PER en 2020, ce plan offre une réduction d’impôts pouvant atteindre 10% des revenus professionnels jusqu’à 32 419 € pour un célibataire. Comment cela fonctionne-t-il ? Quels en sont les avantages précis ? Découvrez dans notre article détaillé les atouts du PER. Préparez-vous à transformer votre vision de la planification de la retraite !

Ce qu’il faut retenir :

  • Déductibilité fiscale optimisée : Les versements effectués sur un PER sont déductibles de votre revenu imposable, jusqu’à un certain plafond, ce qui permet une optimisation fiscale.
  • Sortie en capital défiscalisée : Au moment de la retraite, vous pouvez récupérer votre épargne sous forme de capital, de manière totalement défiscalisée.
  • Transmission facilitée : En cas de décès, le capital épargné est transmis aux bénéficiaires désignés et sous certaines conditions, cette transmission peut être exonérée de droits de succession.

La mise en place du Plan épargne retraite (PER) en 2019 a marqué une révolution dans la gestion de l’épargne retraite en France. Ce dispositif, qui connaît un succès retentissant depuis son introduction, offre à ses souscripteurs plusieurs avantages fiscaux permettant d’optimiser leur épargne pour bien préparer leur retraite. Dans cet article, nous vous présentons les principaux atouts fiscaux liés au PER.

Des déductions fiscales sur les versements

L’un des grands avantages fiscaux liés au PER concerne les déductions fiscales sur les versements effectués par le souscripteur. Selon la réglementation en vigueur, il est ainsi possible de déduire de son revenu imposable, dans certaines limites, les sommes versées sur un PER. Pour les travailleurs indépendants, ces limites sont fixées à 10 % des revenus professionnels, avec un plafond maximum de 32 419 € en 2021.

Ainsi, les cotisants sont incités à augmenter leurs épargnes pour la retraite, bénéficiant de déductions fiscales significatives pouvant diminuer leur impôt sur le revenu et leur offrir une meilleure capacité d’épargne.

À voir Quoi découvrir lors d’un week-end à Nîmes, ville romaine et moderne ?

Il est important de noter que cette déduction fiscale n’est pas automatique : elle doit être expressément demandée par le contribuable lors de sa déclaration de revenus.

Une imposition avantageuse des gains réalisés

Le PER présente également l’avantage d’une imposition avantageuse des gains réalisés grâce à l’épargne investie. En effet, les plus-values et autres revenus générés par les placements effectués dans le cadre du PER ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux (17,2 % en 2021) ni à l’impôt sur le revenu tant que ces gains ne sont pas retirés. Cela permet au souscripteur de bénéficier d’un report d’imposition et d’un véritable effet de levier pour investir au fil du temps et augmenter ainsi son potentiel d’épargne retraite.

Cependant, il faut garder à l’esprit que les sommes éventuellement retirées avant l’échéance prévue donneront lieu à une imposition spécifique, avec application des prélèvements sociaux et d’une taxation forfaitaire (voir section suivante pour plus détails).

Des options de sortie avantageuses à l’échéance du PER

Lorsque l’épargnant atteint l’âge de la retraite, plusieurs options s’offrent à lui pour récupérer les fonds issus de son PER :

  • Un versement en capital : les sommes versées en une seule fois seront taxées selon un barème progressif spécifique, avec notamment une exonération totale ou partielle des prélèvements sociaux selon l’ancienneté des sommes concernées,
  • Une rente à vie : les sorties de capitaux sous cette forme seront imposables comme une pension de retraite classique, avec assujettissement aux prélèvements sociaux mais aussi possibilité de bénéficier d’un abattement fiscal (10 % en 2021).

En choisissant l’une ou l’autre de ces possibilités, le futur retraité peut donc adapter sa stratégie fiscale pour profiter des meilleures conditions selon sa situation personnelle.

À voir Où trouver les plus belles chambres d’hôtes en France en 2024 ?

Des cas particuliers favorables pour les retraits anticipés

Le PER prévoit aussi d’autres situations dans lesquelles un épargnant peut récupérer tout ou partie de son épargne avant la date effective de sa retraite. Plus précisément, voici quelques exemples de circonstances permettant un retrait anticipé :

  • L’achat d’une première résidence principale,
  • L’invalidité du souscripteur ou de ses enfants,
  • La cessation d’activité non-salariée suite à une liquidation judiciaire,
  • Le surendettement avéré.

Dans ces cas exceptionnels, les fonds issus du PER sont alors retirés avec une fiscalité allégée : les sommes sont soumises aux prélèvements sociaux, mais une exonération partielle d’impôt sur le revenu est appliquée (si les versements ont été effectués depuis au moins cinq ans).

Grâce à ses nombreux avantages fiscaux, le Plan épargne retraite (PER) constitue un dispositif attrayant pour optimiser l’épargne en vue de la retraite. Entre déductions fiscales sur les versements, imposition avantageuse des gains réalisés et options de sortie à l’échéance, le PER offre aux épargnants des possibilités intéressantes pour préparer leur retraite dans les meilleures conditions. Toutefois, il convient de bien étudier chaque situation individuelle afin de prendre les décisions adaptées et maximiser l’efficacité du dispositif.

FAQ sur les avantages fiscaux du Plan épargne retraite (PER)

Quels sont les avantages fiscaux du Plan épargne retraite (PER) ?

Les avantages fiscaux du Plan épargne retraite (PER) résident principalement dans la déductibilité des versements volontaires de l’impôt sur le revenu. Ces versements sont déductibles dans la limite d’un plafond global.

Comment fonctionne la déduction fiscale avec le Plan épargne retraite (PER) ?

La déduction fiscale sur le PER s’applique lors de vos versements volontaires. Elle permet de diminuer le montant de votre impôt sur le revenu. Cette déduction est limitée par un plafond global.

Quel est le plafond de déduction pour le Plan épargne retraite (PER) ?

Le plafond de déduction pour le Plan épargne retraite (PER) est de 10% des revenus professionnels de l’année N-1, avec un maximum de 32 419 euros pour l’année 2021. Ce plafond est global et comprend les versements sur tous les PER (individuels et collectifs).

Quels sont les avantages fiscaux du PER à la sortie ?

À la sortie, les avantages fiscaux du PER dépendent du choix que vous faites : si vous optez pour une sortie en capital, seul le montant des intérêts est imposable (et bénéficie d’un abattement de 10%). Si vous choisissez une sortie en rente, celle-ci est imposable à l’impôt sur le revenu après un abattement qui dépend de votre âge à la date de la première perception.

Est-il possible de récupérer mes fonds avant la retraite tout en bénéficiant des avantages fiscaux ?

Oui, le Plan épargne retraite (PER) offre la possibilité de récupérer son épargne avant la retraite dans certains cas dits exceptionnels (achat de la résidence principale, fin de droits au chômage, invalidité, etc.), tout en bénéficiant des avantages fiscaux.

Vous aimez ? Partagez !

Breakingnews.fr est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :