La France élit son premier maire transgenre: « Ils ont voté pour mon programme »

Marie Cau est entrée dans l’histoire samedi en devenant le premier maire transgenre de France.

En tant que maire de la petite ville du nord de Tilloy-lez-Marchiennes, Cau s’est engagée à développer des politiques environnementales et sociales dans le cadre de son manifeste «Décider ensemble», rapporte France24.

« Ce qui est surprenant, c’est que cela est surprenant », a déclaré Cau à l’Agence France-Presse (.). « Ils n’ont pas voté pour moi ou contre moi parce que je suis transgenre; ils ont voté pour mon programme et pour les valeurs.

LIRE LA SUITE:
Un soldat gay raconte comment le prince Harry l’a protégé contre les abus homophobes

« C’est ce qui est intéressant », a-t-elle poursuivi. « Quand les choses deviennent normales, vous ne vous distinguez pas. »

Chef d’entreprise avec une formation en développement durable et en agriculture, cet homme de 55 ans vit dans la ville de 550 personnes près de la frontière belge depuis 20 ans.

L’histoire continue sous la publicité

Elle a été élue, avec tous les conseillers du manifeste, en mars, selon la BBC. Elle a ensuite été élue maire lors d’un vote quasi unanime, selon la BBC.

LIRE LA SUITE:
9e niveleuse expulsée sur une photo d’anniversaire avec un gâteau arc-en-ciel, un t-shirt, dit la mère

Cau n’a connu aucune intimidation ou discrimination depuis qu’elle a commencé sa transition il y a 15 ans, a-t-elle déclaré à l’., mais elle attend avec impatience le moment où son identité «deviendra un non-événement».

La ministre d’État française à l’égalité des sexes, Marlène Schiappa, s’est adressée à Twitter pour féliciter Cau pour sa victoire, en écrivant: « La visibilité trans, et donc la lutte contre la transphobie, nécessite également l’exercice de responsabilités politiques ou publiques ».

L’histoire continue sous la publicité

Stéphanie Nicot, co-fondatrice de l’Association nationale des transgenres de France, a déclaré que l’élection de Cau a montré que « nos concitoyens sont de plus en plus progressistes ».

Cependant, le sentiment anti-LGBTQ2, souligne NBC News, est toujours en hausse dans le pays. Les attaques homophobes ont augmenté de 36% en 2019, selon un récent rapport du ministère de l’Intérieur.

meaghan.wray@globalnews.ca

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

tout ce que vous devez savoir

Le meneur du Thunder Chris Paul au fil des ans