Plus de trois cent mille réfugiés sont rentrés chez eux après la trêve à Idlib

Après avoir conclu un accord de cessez-le-feu russo-turc à Idlib en Syrie, environ 300 000 réfugiés ont pu rentrer chez eux, a déclaré le ministre turc de la Défense Hulusi Akar.

«Nous avons fait tout notre possible pour trouver une solution politique à Idlib. Bien qu’il existe un certain nombre de violations mineures, le cessez-le-feu est généralement respecté. À la suite du cessez-le-feu, environ 300 000 frères syriens ont pu rentrer chez eux en toute sécurité », – selon l’agence Akara citant Anadolu.

Selon lui, les forces armées turques continuent de lutter contre le Parti des travailleurs du Kurdistan, qui est interdit dans le pays, en Syrie et dans le nord de l’Irak.

« Depuis le 1er janvier, suite aux opérations anti-terroristes, 1 458 terroristes y ont été neutralisés », – a ajouté Akar.

La situation en Idlib en Syrie s’est aggravée fin février, lorsque des militants du groupe terroriste Khayyat Tahrir al-Sham * ont lancé une attaque à grande échelle contre les positions des forces gouvernementales syriennes. L’armée syrienne a riposté. Selon le ministère russe de la Défense, l’armée turque, qui n’aurait pas dû être là, a également été bombardée.

Après la réunion des présidents de la Fédération de Russie et de la Turquie, Vladimir Poutine et Tayyip Erdogan à Moscou le 5 mars, la situation a été retirée de la ligne dangereuse – les parties ont adopté un document commun dans lequel elles ont réaffirmé leur attachement à «Astana» format et a annoncé un cessez-le-feu. De plus, Moscou et Ankara ont convenu de patrouiller conjointement l’importante autoroute M-4.

* – Une organisation terroriste interdite en Russie

Trump «occupe» la Maison Blanche – les États-Unis se préparent à l’effondrement des élections

Catégories France