Frédéric François : Le chanteur au plus mal et digère très mal ce deuxième confinement !

Avec le nouveau confinement obligatoire décrété par le gouvernement pour la lutte contre la deuxième vague de la pandémie du coronavirus, plusieurs personnes se retrouvent dans l’impossibilité de quitter leur domicile.

Le Frédéric François vit très mal cette situation.

C’est dans une interview accordée à Dimanche que le chanteur a parlé de ses peines. Comme bien d’autres personnes, la star de la traverse une période assez compliquée. La raison ? Frédéric François n’a plus jamais quitté son domicile, et cela dure depuis plusieurs semaines. Le célèbre chanteur vit actuellement en Belgique et tout comme la France, ce pays est aussi en plein confinement. Avec cette deuxième vague de contamination, le chanteur est obligé de se plier aux règles. Cependant, rien ne lui fait plus mal que le fait de ne pouvoir revoir ses enfants…

Frédéric François confiné chez lui

Ça fait plusieurs semaines que le célèbre n’est plus sorti de son domicile. Le vendredi 13 novembre dernier, le chanteur a accepté d’accorder une interview à une équipe de journalistes de l’hebdomadaire France Dimanche. Âgé de 70 ans, les choses deviennent réellement compliquées pour le père de famille.

Il avait même confié qu’il redoutait l’arrivée d’une nouvelle vague de contamination. De plus, vu son âge avancé, Frédéric François est obligé de prendre des précautions supplémentaires, car il représente un sujet à risque. Dès lors, le chanteur est confiné avec son épouse sans pouvoir faire la rencontre de qui que ce soit. Pour s’occuper, il s’est jeté corps et âme dans le travail. Pourtant, cela ne suffit pas à faire passer le manque de ses enfants, et cela le chagrine depuis un moment.

« Lors du premier confinement, au printemps, j’ai installé un ‘home studio’ dans mon sous-sol. C’est la première fois que je réalise un disque à mon domicile » avait commencé le septuagénaire. Heureux hasard que le vendredi 13 novembre dernier, date de cette interview coïncide avec la sortie de son nouvel intitulé La liberté d’aimer. Pour Frédéric François, il sera toujours question d’amour. Même s’il peut toujours compter sur l’affection et le soutien de son épouse, ne pas être entouré par le reste de sa famille est un véritable déchirement.

Frédéric François rongé par la solitude

« Je redoutais cette seconde vague. On doit être plus vigilant que jamais. C’est une période très difficile à vivre face à cet ennemi invisible », avait confié le chanteur à l’équipe de France Dimanche. S’il accepte volontiers de se plier aux mesures qui s’imposent, la présence des siens est ce qui lui manque le plus. Il affirme que ne pas être près de ses enfants est une véritable souffrance. « Il n’y a pas pire déchirement pour un père que de se tenir à distance de sa famille, de ne pas pouvoir les embrasser. Je ne les vois que par écran. Je prends sur moi ».

Heureusement pour le septuagénaire, sa femme est à ses côtés durant cette dure épreuve. Cette dernière lui apporte un très grand réconfort et les choses ne seraient certainement pas pareilles si elle n’était pas près de lui. Le chanteur aussi la soutient et c’est sur le ton de la plaisanterie qu’il a déclaré qu’il y aurait moins de divorces en France ou ailleurs, si tout le monde était comme lui.

Pourtant, cette phrase est pleine de sens et repose sur une vérité assez évidente. Le chanteur et sa femme sont en couple depuis plusieurs décennies. Alors que certains couples s’insupportent à force de rester ensemble durant plusieurs semaines, Frédéric François, voit le confinement comme une occasion de se poser et de vivre pleinement avec sa femme. On ne peut dire que son métier le rende très disponible. Il espère que les choses changeront bientôt.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.