Coronavirus.- Le Brésil étend de 30 jours l’interdiction d’entrée dans le pays aux étrangers en raison du coronavirus.

MADRID, 23 mai (EUROPA PRESSE) –

Le gouvernement brésilien a étendu l’interdiction d’entrée dans le pays aux étrangers de toutes nationalités pendant 30 jours supplémentaires afin de contrôler la pandémie de coronavirus par un décret approuvé ce vendredi.

L’interdiction affecte l’entrée d’étrangers par tous les moyens, que ce soit par voie aérienne, terrestre ou maritime, et cette période peut être prolongée sur recommandation de l’Agence nationale de vigilance sanitaire (Anvisa), l’organisme qui a recommandé cette mesure, selon ce qui a été collecté. Agence du Brésil.

Cependant, la restriction ne s’appliquera pas aux Brésiliens natifs ou naturalisés, aux immigrants qui ont leur résidence permanente au Brésil, aux professionnels étrangers qui sont des travailleurs d’une organisation internationale, ni aux passagers qui sont en transit international vers d’autres pays.

En outre, les travailleurs étrangers accrédités par le gouvernement brésilien, ou les personnes qui sont des conjoints, des partenaires, des enfants ou des parents de citoyens brésiliens et qui ont une accréditation, ne seront pas non plus interdits d’entrer dans le pays.

Ce même vendredi, les autorités sanitaires brésiliennes ont confirmé un total de 20 803 nouveaux cas de coronavirus, de sorte que le bilan mondial est passé à 330 890 positifs et le pays d’Amérique latine est devenu le deuxième pays au monde le plus touché par la pandémie, derrière les États-Unis.

En outre, le Brésil est le sixième pays avec le plus grand nombre de décès dans le monde et ce chiffre a doublé en seulement onze jours. Le ministère brésilien de la Santé a signalé que les décès dus au COVID-19 étaient passés à 21 048, avec un total de 1 001 nouveaux décès.