Coronavirus – Le Venezuela dénonce le refus des États-Unis d’autoriser un vol “humanitaire” à rapatrier ses citoyens

MADRID, 25 mars (EUROPA PRESS) –

Le Venezuela a dénoncé ce mardi que les Etats-Unis n’autorisent pas un vol “humanitaire” entre les deux pays pour rapatrier “plus de 800” citoyens vénézuéliens “sous pression” aux Etats-Unis.

“Nous dénonçons que les États-Unis insistent sur leur blocus aérien contre le Venezuela et refusent toujours d’autoriser des vols humanitaires directs depuis Conviasa ou d’autres lignes pour ramener plus de 800 compatriotes bloqués”, a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, sur votre compte de réseau social Twitter.

Le Venezuela a demandé lundi aux autorités américaines d’autoriser un vol “spécial” de sa compagnie aérienne nationale Conviasa, dans le but de rapatrier les citoyens qui en ont besoin dans le contexte de la crise provoquée par la pandémie de coronavirus.

La conviasa a été la cible de restrictions imposées par le département du Trésor américain pour “transporter des hauts fonctionnaires corrompus à travers le monde et obtenir le soutien de leurs efforts antidémocratiques”.

De même, l’agence dirigée par Steven Mnuchin fait valoir que l’administration du président Donald Trump ne permettra pas au président vénézuélien Nicolás Maduro et à ses alliés de continuer “à voler le peuple du Venezuela et à abuser des biens de l’État pour faire avancer ses activités. corrompu et déstabilisateur. “

Maduro, en réponse, a déposé une plainte auprès de la Cour internationale de Justice (CIJ) contre les États-Unis.

Au Venezuela, il y a actuellement 91 cas confirmés de Covid-19. De leur côté, les États-Unis font près de 600 morts et plus de 53 700 personnes infectées par un coronavirus. À l’échelle mondiale, la pandémie a fait jusqu’à présent plus de 18 600 morts et le nombre de personnes touchées dépasse 417 000.