Intérieur: le vice-président vénézuélien n’est pas entré en Espagne, comme l’UE l’impose | Couverture

Le ministère de l’Intérieur a insisté lundi sur le fait que le vice-président du Venezuela, Delcy Rodríguez, n’est pas entré sur le territoire espagnol la semaine dernière. L’Espagne s’est donc conformée aux sanctions européennes qui l’empêchent de “pénétrer” sur le territoire d’un État européen ou “transit par lui”.

Après la controverse suscitée par la réunion tenue à l’aéroport Adolfo Suárez-Madrid Barajas entre Rodríguez et le ministre des Transports, José Luis Ábalos, des sources de l’intérieur ont expliqué à Efe que la police nationale avait agi comme d’habitude avant l’arrivée des personnes sur le qui pèse une alerte d’Interpol, une sanction communautaire ou qui n’ont pas de visa pour entrer sur le territoire européen.