Les exportations de pétrole vénézuélien se redressent en novembre grâce aux expéditions en Inde: données

2 décembre (Reuters) – La société pétrolière d'État vénézuélienne PDVSA et ses coentreprises ont exporté plus d'un million de barils de pétrole brut et de carburant par jour (bpd) le mois dernier, un rebond en octobre par suite de la hausse des ventes en Inde , d’après les rapports internes de l’entreprise et les données de Refinitiv Eikon.

La société a lancé 37 accusations totalisant 1 037 millions de bpj en novembre, soit une augmentation de 25% depuis octobre et le troisième chiffre le plus élevé depuis que le gouvernement américain a imposé de lourdes sanctions à PDVSA en janvier.

Petróleos de Venezuela S.A. Il n'a pas répondu à une demande de commentaire lundi.

L’Inde a de nouveau été la première destination des exportations de pétrole vénézuélien après la décision prise en octobre par la raffinerie Reliance Industries de reprendre ses activités directes avec PDVSA.

Selon les données, d'autres pays asiatiques, dont Singapour et la Malaisie, ont également importé des barils vénézuéliens.

Un plus grand nombre de grands navires transportant du pétrole brut vénézuélien a permis de débloquer partiellement les goulets d'étranglement causés à la fois par les stocks croissants de PDVSA de pétrole non vendu et par l'insuffisance de navires d'exportation.

Les données révèlent que neuf grands transports de brut (VLCC) et sept Suezmax ont transporté du pétrole depuis les ports de PDVSA.

Les exportations vers l'Europe ont diminué pour s'établir à environ 68 000 bpj le mois dernier, contre 89 000 bpj en octobre, à la suite de la résiliation d'un contrat de fourniture entre PDVSA et la raffinerie européenne Nynas AB fin octobre en raison de sanctions imposées par les États-Unis.

Les expéditions directes vers la Chine ont chuté à 1,8 million de barils en novembre, mais le pays asiatique a récemment augmenté ses importations de mélanges de pétrole brut contenant du pétrole vénézuélien par l’intermédiaire de centres de transbordement de Malaisie.

L'offre à destination de Cuba est passée de 118 000 bpj en octobre à 143 000 bpj en septembre, passant de 67 000 b / j à 67 000 bpj.

Le géant russe de l'énergie, Rosneft, a absorbé l'essentiel des ventes de pétrole de PDVSA avec 36% du total mensuel, principalement destiné à l'Asie, suivies de Reliance avec 13% et de Repsol d'Espagne avec 8%, selon les données.

(Rapport de Marianna Parraga, à Mexico, et Mircely Guanipa, à Punto Fijo, Venezuela.)