Pékin défend son “droit” au développement à Munich et offre un dialogue aux États-Unis | Monde

La Chine a défendu samedi ce qu’elle a décrit comme son “droit” au développement et à “vivre une vie meilleure” face aux critiques de ses stratégies mondiales, et a offert de dialoguer avec les États-Unis, un pays qu’il a critiqué pour son “unilatéralisme”.

Dans son discours à la Conférence de Munich sur la sécurité (sud de l’Allemagne), le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rejeté ce qu’il a appelé des “mensonges” en relation avec sa politique étrangère, en particulier dans le domaine du commerce, et a affirmé que les critiques “ne sont pas basées sur des faits”.