Sans revers majeurs, ce week-end le Popocatepetl a enregistré une explosion, il y a eu un accident à Naucalpan et un léger tremblement de terre a été signalé à 3.9 Guerrero

La nuit du vendredi 14 février, le volcan Popocatépetl a enregistré une explosion avec des fragments incandescents et une colonne éruptive avec des cendres, a signalé la protection civile de l’État de Puebla.

À 22 h 30, la plateforme SkyAlert a indiqué que la colonne éruptive a atteint 1 kilomètre au-dessus du cratère.

Auparavant, le colosse avait émis une expiration avec une teneur en cendres qui s’est dispersée au sud-ouest de cet état. Jusqu’au moment le feu de circulation volcanique est en phase jaune 2Cependant, les autorités ont exhorté les gens à rester loin de Don Goyo.

Vendredi après-midi, il y a eu de fortes pluies à Mexico, des centaines d’utilisateurs se sont retrouvés bloqués dans le terminal d’Indios Verdes, ce qui a également provoqué le chaos et la circulation automobile. Bien qu’elle ait des voies spéciales, la zone de Mexibús, qui va à «Las Américas» et à la station 1 de Mexicable, a également présenté un conglomérat de personnes.

Via les réseaux sociaux les utilisateurs ont exprimé leurs plaintes en allongeant le temps d’attente pour pouvoir embarquer dans une unité. Quelques minutes avant 22h00, plusieurs véhicules des Mexibús sont arrivés sur les lieux, mais les passagers ont dû attendre entre 40 et 60 minutes pour embarquer.

De plus, vendredi après-midi, le National Seismological Service (SSN) a enregistré un tremblement de terre de magnitude 3,9 au nord-est d’Ometepec, Guerrero. Cependant, jusqu’à présent, les autorités n’ont signalé aucun revers.

De plus, vers 01h00 du matin un accident de la route a été enregistré sur le tronçon Naucalpan-Toluca, qui a provoqué du trafic, avec un retard estimé à plus de 40 minutes.

À son tour, vers 13 h 45 samedi matin, le Centre de commandement, contrôle, informatique, communications et contact avec les citoyens du CDMX (C5) a signalé un renversement sur la voie de l’anneau périphérique au sud et à Calzada Santa Catarina, dans la colonie d’Atlamaya, de la délégation d’Álvaro Obregón.

Ce que vous devez savoir sur les tremblements de terre

Le Mexique est un pays à forte sismicité Elle tremble donc tous les jours. Ils sont généralement petits tremblements de terre imperceptibles pour la population (moins de 5 degrés). Celles-ci se manifestent surtout Côte Pacifique avec des variations tout à fait normales.

On entend souvent que le épicentre des tremblements de terre ils sont situés dans National Pinotepa, Oaxaca. La raison en est que cet endroit C’est entre deux plaques tectoniques: la plaque Cocos et la plaque nord-américaine et leur interaction va du Chiapas à Jalisco. Bien qu’il existe trois autres plaques, celles-ci ne sont pas en contact direct avec la région d’Oaxaca.

Il existe également trois régions: sismique, pénisismique et sismique. Les deux derniers ont une intensité d’événements plus faible; Cependant, le premier a des caractéristiques opposées. Cette zone comprend à la fois Oaxaca, Colima, Michoacán, Guerrero, Morelos, Oaxaca, le sud de Veracruz, Chiapas, Jalisco et Mexico.

À plusieurs reprises, les experts en sismologie ont indiqué que dans l’état de Oaxaca présente en permanence des tremblements de terre d’environ 4 degrés, mais beaucoup d’entre eux sont peu ou pas visibles pour les habitants.

Un tremblement de terre a lieu lorsque la frontière entre deux plaques sont remplies d’énergie qui, lorsqu’elle est libérée, génère un mouvement de la terre assez fort. Plus l’énergie reste stockée longtemps, plus le tremblement de terre sera fort.

Actuellement avec le alerte sismique, les habitants de différentes régions du Mexique ont la possibilité de prendre des mesures de précaution minutes avant le début du tremblement. Cependant, lorsque le mouvement tellurique est inférieur à 6 degrés, les alarmes ne sonnent pas toujours.