Venezuela.- La Cour suprême vénézuélienne ordonne l ‘«occupation» de la télévision payante DirecTV

MADRID, 23 mai (EUROPA PRESSE) –

La Cour suprême de justice du Venezuela a ordonné « l’occupation et la restitution immédiate » du service de télévision payante DirecTV après la cessation soudaine de ses services décidée par la multinationale américaine AT&T, qui en est propriétaire.

Le TSJ « a également ordonné à la Commission nationale des télécommunications (Conatel) de prendre immédiatement possession de tous les biens mobiliers et immobiliers, bureaux commerciaux, siège administratif, centre d’exploitation et de transmission, antennes et tout autre équipement ou installation destinés à fournir le service par abonnement (…) avec le soutien des Forces armées nationales bolivariennes « , explique l’organe judiciaire dans un communiqué de presse.

Il y a quelques jours, la multinationale américaine AT&T a étonnamment arrêté le service de DirecTV au Venezuela, alléguant l’impossibilité de se conformer simultanément aux sanctions américaines contre le gouvernement du président vénézuélien Nicolás Maduro, et les conditions nécessaires pour continuer. opérant au Venezuela.

Le TSJ interdit également le départ de tous les membres du conseil d’administration du pays et le gel de tous leurs actifs et actifs financiers.

Les sanctions imposées par le gouvernement Donald Trump empêchent la transmission des chaînes de télévision vénézuéliennes Globovisión et PDVSA TV, car elles appartiennent à des personnes et entités indiquées dans les sanctions.

La fin des émissions de DirecTV a provoqué une énorme agitation au Venezuela, où ses émissions étaient devenues il y a des années l’une des dernières formes de divertissement et d’information disponibles pour une population touchée par la crise économique et l’hyperinflation et, plus récemment, en raison de l’effet économique du coronavirus.

La fin des émissions de DirecTV a également signifié que de nombreux ménages vénézuéliens ont cessé de recevoir le signal des chaînes de télévision publiques.