Venezuela.- L’Espagne accepte d’extrader vers le Venezuela un manifestant accusé d’avoir mis le feu à un autre manifestant




MADRID, 26 juin (EUROPA PRESS) –

Le tribunal national espagnol a accepté d’extrader Enzo Franchini vers le Venezuela, réclamé pour sa participation présumée à la mort d’un homme qui a été poignardé et brûlé vif lors d’une manifestation contre le gouvernement de Nicolás Maduro en mai 2017.

Cela a été rapporté par le procureur général vénézuélien, Tarek William Saab, via son compte Twitter. « Suite à l’action du ministère public du Venezuela, la chambre criminelle de la section 1 du tribunal national espagnol a accepté d’extrader Enzo Franchini, le meurtrier présumé d’Orlando Figuera, brûlé vif lors des actes terroristes de 2017 », écrit-il.

Fin novembre, le parquet de la Cour nationale s’est opposé à l’extradition de Franchini, arrêté en juillet 2019 en Espagne, car la documentation envoyée par le Venezuela ne décrivait aucun comportement criminel directement imputable à lui.

Franchini a reconnu sa participation au groupe d’opposition La Resistencia, qui se positionne contre l’exécutif du pays des Caraïbes. Cependant, il n’a pas reconnu son implication dans la mort du jeune homme.




Chiwetel Ejiofor de retour pour le docteur Strange dans le multivers de la folie

Les fans de Liverpool célèbrent à l’extérieur d’Anfield alors que les Reds remportent leur premier titre en 30 ans après la victoire de Chelsea sur Man City