La brucellose est-elle de retour, un cas est détecté en Haute-Savoie !

Pendant que la France pensait finir avec la brucellose, c’est sans compter sur la ténacité de ce mal. Il ne faut pas craindre seulement pour les animaux, mais aussi pour les hommes. Il y a bel et bien une possibilité de transmission de la maladie. La dernière mauvaise nouvelle est la détection de ce nouveau cas en Haute-Savoie.

Communiqué du Gouvernement français

La mauvaise nouvelle est tombée ce 10 novembre. Les éleveurs de même que leur entourage doivent prendre leurs dispositions. Grâce à la haute surveillance perpétuée par le gouvernement avec la mise en place de plusieurs dispositifs, un cas a été signalé. Selon le communiqué du gouvernement, c’est précisément en Haute-Savoie que le cas est détecté, chez les bovins.

La transmission est-elle possible des animaux aux hommes ?

Les scientifiques pensent que c’est possible que les hommes soient infectés. Toutefois, il n’y a pas de crainte dans ce sens. Ce n’est pas aussi facile que l’on le croit. Il faut donc comprendre que la bactérie responsable de l’infection peut se retrouver dans le lait des animaux malades.

Ainsi donc, une consommation crue est un risque de contamination. Il n’y a probablement plus de risque lorsque le lait passe un moment de transformation. La bactérie ne résiste plus dans le fromage raffiné au bout de plus de 6 jours. C’est pareil pour la cuisson.

Il y a donc une piste de transformation des laits provenant des troupeaux victimes de brucellose pour éviter les contaminations.

Quelques symptômes de la brucellose

Premièrement, l’infection se manifeste par une forte fièvre. La nuance qu’il faut faire avant tout est de savoir, que toutes les fièvres ne sont pas des signes de brucellose. C’est un symptôme commun à plusieurs maladies. Dans le cas de la brucellose, la fièvre peut aller à environ 38 ° accompagnés d’une fatigue intense. Les symptômes sont identifiables entre une semaine et un mois environ après la contamination. Il peut y avoir des douleurs musculaires et articulaires. Le patient peut avoir mal à la tête sur plusieurs jours.

Il s’en suit un malaise général qui peut devenir insupportable dans le temps. Ce qu’il faut craindre le plus est une forme grave qui ne prend pas du temps pour affaiblir le patient.

Les dispositions prises par le gouvernement français

Pour l’instant, c’est une surveillance permanente, qui reste en vigueur obligeant toute personne à signaler d’éventuels cas. Parallèlement, plusieurs enquêtes conjointes sont en cours en vue de déterminer l’exposition du cheptel à cette bactérie. Dans la sous-région européenne, les dispositions d’abatage restent en vigueur pour la France aussi. Le communiqué du gouvernement invite toute personne qui ressent l’un des symptômes à aller immédiatement vers un médecin. C’est le seul moyen de savoir avec précision s’il s’agit ou non de la brucellose.

Peut-on guérir de la brucellose ?

Ce n’est pas une maladie mortelle, seulement qu’il faut distinguer la forme compliquée de celle non compliquée. Selon les spécialistes, il est possible de guérir de la brucellose sans même suivre un traitement. Plusieurs patients s’en sont sorti au bout de deux à trois semaines. Pour l’instant, c’est la doxycycline, la streptomycine, la rifampicine, la gentamicine qui sont utilisées pour traiter la brucellose.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / La brucellose est-elle de retour, un cas est détecté en Haute-Savoie !