Le film « Mignonnes » critiqué… des sénateurs américains demandent des comptes à Netflix !

Aucune œuvre cinématographique n’est exempte de critiques. Cependant, si on en arrive au point où des sénateurs demandent des comptes, c’est que les choses ont pris une certaine proportion. C’est le cas de Les Mignonnes, un film disponible sur Netflix depuis quelque temps.

Plusieurs personnes ont vu le fameux . Il faut reconnaître que beaucoup ont été interloqués en voyant certaines scènes de cette réalisation. Ce malentendu fait rage depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et les choses semblent très tendues. Comme quoi, remporter le prix de la réalisation au festival du film de Sundance, ne suffit pas à une œuvre cinématographique pour se faire accepter de tous. Les réseaux sociaux se sont enflammés lorsque deux sénateurs américains ont taxé le film de sexualiser les enfants. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

Des réactions d’indignation aux États-Unis !

Aux États-Unis, les choses ne semblent pas aller pour le meilleur. Le film Les Mignonnes qui est disponible sur Netflix est le sujet de nombreuses controverses. Une pétition a même été lancée et est sur le point d’atteindre les 500.000 signatures. Les américains accusent la réalisatrice franco-sénégalaise Maïmouna Doucouré d’avoir sexualisé les enfants dans ce film.

L’intrigue de ce long métrage réalisé par la femme de 35 ans relate l’histoire d’une gamine qui cherche à s’émanciper. Malgré le côté très conservateur de sa famille, elle est prête à tout pour faire ses pas vers ce qu’elle croit être une émancipation. C’est pour cela qu’elle a décidé de participer à un concours de danses qui n’est pas de son âge.

Si les protestations des américains démontrent leur mécontentement vis-à-vis du film, l’intervention de deux sénateurs politiques aura fait l’effet d’un véritable coup de tonnerre. En effet, le sénateur républicain du Missouri Josh Hawley a adressé une lettre à le 11 septembre dernier.

Dans cette missive, l’homme politique demande des comptes à de , notamment en ce qui concerne leur consultation des experts sur l’exploitation sexuelle des enfants. Il s’est également penché sur les impacts psychologiques et émotionnels qui pourraient être issus de la sexualisation des mineurs. Aussi, le sénateur Josh Hawley a voulu savoir si Netflix avait mis en place des mesures pour assurer la protection de la santé physique et psychologique des enfants. 

Un autre sénateur s’adresse à Netflix

Le même jour, le ministère de la Justice a également reçu une lettre d’un autre sénateur républicain, concernant le même sujet. Il s’agit du Texan Ted Cruz. Il accuse le film de fétichisme et de sexualisation régulière des préadolescentes, alors que ces dernières réalisent des danses simulant un comportement sexuel.

S’il estime que les vêtements de ces jeunes actrices étaient révélateurs, il relève également la possibilité que le tournage de ce film ait impliqué des scènes encore plus explicites et abusives. Le sénateur Ted Cruz demande donc qu’une enquête soit réalisée afin de déterminer si le film Les mignonnes a enfreint les lois sur la pornographie juvénile.

La réaction de Netflix par rapport à cette polémique

On peut bien dire que la plateforme de streaming est en train de connaître des vents contraires. D’ailleurs, on a remarqué l’apparition d’un nouveau hashtag (#CancelNetflix) qui se multiplie un peu partout sur les réseaux sociaux. Cependant, Netflix n’a pas encore répondu à ces demandes pour le moment.

Pour Maïmouna Doucouré, les critiques ignorent même le but du film qui est de dénoncer l’hypersexualisation des préadolescentes. C’est après avoir vu des scènes pareilles dans la vie réelle que la réalisatrice a décidé de se lancer dans ce projet. On se demande bien si la plateforme cèdera aux demandes en retirant le film de son catalogue.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.