Marion Maréchal veut créer la balance entre Marine Le Pen et Éric Zemmour !

L’ancienne députée du Front national a été l’invitée ce dimanche du « Grand Rendez-vous » co-produit par Europe 1 — CNews-Les Échos. Sur le plateau de cette émission, il a été question de la prochaine élection résidentielle du côté de l’extrême droite. En effet, Marion Le Pen et Éric Zemmour, tous les deux issus de ce bord politique, se livrent une bataille féroce dans cette pré-campagne. Interrogée sur sa préférence entre les deux prétendants, Marion Maréchal Le Pen prône plutôt l’union entre les deux personnages.

« Une candidature unique derrière le mieux placé »

Est-elle pour Marine Le Pen, sa tante ou préfère-t-elle le polémiste Éric pour qui elle a de la sympathie ? Marion Maréchal ne prend pas position ni pour l’une ni pour l’autre. Elle trouve en ces deux personnages des qualités complémentaires. C’est pourquoi elle estime que l’extrême droite en sortirait gagnante si elle présente une candidature. « J’ai tendance à plaider pour une candidature unique derrière le mieux placé entre les deux protagonistes », propose l’ancienne membre du Front national.

Pour la directrice de l’Issep Lyon, cette approche semble la meilleure et les semaines à venir seront décisives. « La campagne va être une bonne manière de départager les uns et les autres puisque, dans les semaines à venir, on va bien voir si la dynamique s’installe ou non », explique-t-elle. « Je pense que l’efficacité doit conduire cette candidature unique », a-t-elle fait savoir toit en précisant qu’elle reste observatrice de tout ce qui se passe.

Marion Maréchal souligne la convergence des constats

Entre la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen et le polémiste, Éric Zemmour, Marion Maréchal ne trouve pas un désaccord de fond. Elle les considère simplement comme des adversaires du même camp dont les propositions se distinguent par quelques nuances. Sur la question identitaire, l’ancienne députée du Vaucluse trouve que les deux personnages s’accordent sur pertinence du sujet, sauf quelques nuances à noter dans les perceptions.

De même, sur l’interprétation du « grand remplacement », dont parle le plus souvent Éric Zemmour, Marion Maréchal dit ne pas entendre des propos contradictoires après avoir écouté les deux candidats sur la notion. « Je ne crois pas qu’il y ait un désaccord de fond sur le constat (…), je pense qu’il y a une différence sur la manière de le verbaliser. (…) Sur le fond, je pense que la menace migratoire est admise par les deux », a-t-elle défendu.

Sur le plateau, Marion a été interrogée sur les propos tenus par Éric Zemmour sur François Hollande concernant les attentats du 13 novembre 2015. Le polémiste affirmait que l’ancien président « a préféré que des Français meurent plutôt que d’empêcher des migrants de venir en  ». Ces propos ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Certes, l’ancienne députée reconnait « qu’à aucun moment il y ait eu l’intentionnalité de François Hollande de causer la mort de qui que ce soit. » Cependant, elle précise que « son irresponsabilité à l’époque est une irresponsabilité criminelle. (…) Son intention naïve (d’accueillir des migrants) a entraîné des choses gravissimes. »

 

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Marion Maréchal veut créer la balance entre Marine Le Pen et Éric Zemmour !