Mory Sacko (Top Chef) : il annonce l’ouverture des réservations pour son nouveau restaurant ! Dépêchez-vous !

L’un des candidats favoris du public se prépare au lancement de son restaurant à Paris. Le candidat de la 11 e saison de Top Chef donne rendez-vous à ses futurs clients.

Le jeune Mory Sacko a largement eu le temps de conquérir le cœur du public lors de cette saison de 2020 de Top Chef.

Une annonce qui fait l’unanimité

Même si malheureusement, il a été éliminé avant les phases finales, le public n’a pas oublié sa créativité plus que débordante. Ceux et celles qui voulaient goûter à sa cuisine lors de ses nombreuses démonstrations dans l’émission culinaire seront bientôt servis.

En effet, le talentueux jeune chef se prépare à l’ouverture de son restaurant « Mosuke » à . Celui-ci se situera dans le 14e Arrondissement de la ville, précisément dans la 11 rue Raymond Losserand, en lieu et place du Cobéa de Philippe Bélissent et Jérôme Cobou.

Le nom de son restaurant est la combinaison de Mo dans Mory et Suke en hommage à Yasuke. Selon les explications de Mory Sacko, ce Yasuke est le « premier et unique Samouraï africain » ayant existé au Japon.

Ce jeune cuisinier est d’origine malienne, il est très attaché aux cultures du pays du soleil levant. Sachant qu’avant, il était le sous-chef de Thierry Marx, un fervent amateur de la culture nippone au Mandarin Orientale.

Il aura donc un établissement avec : « une double influence, Africaine d’une part et Japonaise de l’autre », « tout en usant des produits de notre cher terroir français ». En proposant ainsi dans Mosuke, une cuisine influencée par l’Afrique et l’Asie, une grande promesse à ses futurs clients. « Concrètement, j’aimerais bien décrocher une étoile. Mon objectif, c’est d’avoir une étoile, puis deux et ainsi de suite. », c’est l’ambition qu’a le jeune Mory Sacko.

Les fans se ruent vers les réservations

Mory Sacko publie sur Instagram ce vendredi vers 10 heures : « Grosse étape aujourd’hui ! Je suis heureux de vous annoncer que les réservations pour Mosuke sont officiellement ouvertes ! »

Après cela, même pas en quelques heures, mais tout juste quelque minutes plus tard, il envoie : « Sinon… Vous avez fait crasher le site de réservation. En deux minutes, s’il vous plaît ! C’est bête, mais ça fait plaisir. On fait le max pour rétablir au plus vite. » Il y avait tellement de réservations que le site du nouveau restaurant Mosuke s’est planté.

Il a donc dû être réparé en urgence pour ne pas faire attendre les futurs clients. Après réparation, il était à nouveau fonctionnel et pouvait accueillir des réservations. Le service client du restaurant était joignable au téléphone, mais ça, c’est aussi toute une histoire. Les réservations, tant sur le web que sur téléphone, étaient submergées que l’attente risquait de perdurer.

View this post on Instagram

Ce soir j’inaugure @edo_palaisdetokyo , un projet culinaire et architectural éphémère dont je signe la carte pour 3 mois ! Il sera installé tout l’été sur la terrasse du Palais de Tokyo. J’ai puisé dans l’énergie de la street food africaine et japonaise a travers des grillades, des laquages, des fritures des epices. Ces éléments font directement appel a nos instincts, et c’est ce que je souhaite transmettre à travers ma cuisine. Mon passage chez EDO illustre ce bouillon de cultures qui m’anime. Bien sûr tout ceci précède l’ouverture de mon bébé @mosuke_restaurant qui lui arrive pour la rentrée 😂 Je suis ravi de faire parti de cette aventure aux cotes de @visualsystem, @palaisdetokyo @coraliegauthier @untoldstoriesparis @etiennerie @godsavethescreen 📷 @chrissaundersphoto

A post shared by Mory Sacko – Top Chef 11 (@mory_sacko_) on

Le jeune chef envoya encore : « C’est la folie, assure le compte de Mosuke. Au vu de l’affluence, il se peut que nous ne puissions pas répondre à tous au téléphone ! Nous sommes désolés et vous invitons à réessayer ultérieurement si le cas se produit ».

Les plats du restaurant ne sont pas mentionnés dans le site, mais des aperçus des formules y sont disponibles. Mory Sacko propose trois menus à midi : un déjeuner en trois services pour 45 euros.

Puis, un menu dégustation Hivernage en cinq services à 70 euros, ou la Migration en sept services pour 90 euros. Ainsi, le soir, l’Hivernage et la Migration sont toujours disponibles, mais cohabitent avec un menu Vol de nuit en dix services, facturés 120 euros. Ces tarifs sont dignes d’un restaurant étoilé, chose qu’il ambitionne à l’avenir. En tout cas, dès ce 1er septembre 2020, les clients pourront enfin goûter aux délices de « Mosuke ».


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !