Nice passe en alerte maximale, le couvre-feu est de rigueur ! Tout ce qu’il faut savoir !

Les indicateurs sanitaires ne sont pas au vert pour le département des Alpes-Maritimes qui passe en alerte maximale ! On vous explique ce que ça implique !

La covid-19 en 3D

Depuis la fin du , les français craignent de vivre à nouveau un enfermement à cause de l’épidémie de . Ce nouveau virus venu de Chine a poussé le gouvernement d’ à faire comme bon nombre de pays d’Europe : c’est-à-dire confiner sa population. Depuis le 11 mai, date de fin du confinement en France, les citoyens ont retrouvé une vie (presque) normale, alors que les indicateurs n’ont cessé de s’aggraver dans l’été. Les médias n’ont pas manqué de rappeler qu’il fallait respecter les gestes barrières, mais rien n’y faisait : les chiffres ont finalement été jugé catastrophiques.

Le couvre-feu : un confinement réarrangé ?

La rumeur courait depuis quelques jours, elle a été officialisée : Emmanuel Macron a décidé que huit métropoles françaises (Toulouse, Montpellier, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Lille, Rouen et Marseille) ainsi que la région Île-de-France devraient respecter un couvre-feu, de 21h à 6 heures du matin. Autrement dit, il est interdit de sortir entre ces deux horaires. On s’attendait à ce que d’autres villes viennent rejoindre celles précédemment citées, et c’est désormais chose faite puisque Nice (et avec elle le département des Alpes-Maritimes) devra elle aussi faire respecter le couvre-feu à ses habitants dès samedi 24 octobre 2020.

Les règles à respecter seront donc les mêmes, à savoir une interdiction de sortie. Une rumeur courait et parlait d’une avancée de l’heure de départ du couvre-feu à 19h, mais a expliqué que rien ne changerait, et qu’il débuterait à 21h comme prévu. Ce couvre-feu ne s’applique pas cependant à tout le monde. Si vous travaillez de nuit, vous pourrez évidemment sortir après 21 heures (sans oublier votre attestation, évidemment). Vous pourrez également ne pas respecter le couvre-feu pour vous rendre chez le médecin, à l’hôpital ou si vous devez acheter des médicaments à une pharmacie de garde. Il en sera de même si vous devez prendre le train ou l’avion, mais pensez à vous munir de votre billet. Enfin, si vous venez en aide à une personne vulnérable, vous pouvez évidemment sortir de chez vous, toujours équipé cependant de l’attestation, indispensable pour ne pas payer les 135 euros d’amende.

Pour combien de temps ?

Le couvre-feu devrait durer jusqu’au 1er décembre. Ce serait la seule manière de sauver les fêtes de noël du coronavirus, bien que de nombreux spécialistes aient expliqué dans les médias qu’il faudrait confiner le pays à nouveau pour espérer célébrer les fêtes de fin d’année de la manière la plus normale possible. Emmanuel Macron l’a expliqué lorsqu’il s’est adressé aux français, nous allons vivre avec le virus jusqu’à l’été prochain. Tant qu’aucun vaccin ne sera trouvé, notre vie ne pourra être conjuguer qu’avec le coronavirus, et des décisions fortes doivent être prises pour qu’il ne gagne pas. Cela implique évidemment de nombreux sacrifices et énormément de personnes fragilisées. Mais il s’agit d’un problème de santé publique comme la France n’en a jamais connu, et cela implique forcément la mise en place de mesures liberticides qui déplaisent à beaucoup de personnes. Les fêtards peuvent se lamenter, le retour des festivals pourraient même attendre l’été 2022 voire 2023.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.