Pass sanitaire en France : Jean Castex voudrait introduire un projet de loi pour le prolonger jusqu’au 15 novembre !

L’obligation vaccinale est toujours en vigueur pour tous les Français. C’est une décision gouvernementale qui n’a pas manqué de secouer dans tous les sens avant son entrée en vigueur.

Le Premier ministre Jean Castex promulgue un projet de loi pour faire durer le pass santé au-delà du 15 novembre. Ce projet sera soumis au conseil des ministres le 13 octobre et sera ensuite examiné par les différentes autorités françaises.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jean Castex (@jcastexpm)

Prolongation du pass sanitaire ?

Selon les informations reçues, le service administratif s’organise pour prolonger le pass sanitaire après le 15 novembre. Dans ce sillage, un projet de loi sera soumis au Conseil des ministres le 13 octobre et sera débattu au Parlement dans les prochaines semaines.

Le Premier ministre Jean Castex a évoqué cette question avec Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission juridique de l’Assemblée nationale. Il recevra également le président du Sénat lundi 20 septembre. L’entourage de Gérard Larcher nous fait comprendre que « tous les problèmes de santé » seront mis sur table en ce jour. Dès lors, Matignon semble rechercher un consensus politique afin de pouvoir maintenir le pass sanitaire.

Assouplissement des restrictions

Bien que le pass santé puisse être prolongé au-delà de la date limite initialement fixée par le gouvernement, il pourrait être assoupli dans les prochains jours.

La semaine dernière, l’exécutif mentionnait que la situation du Covid-19 en France se stabilisait continuellement, et espère dès lors, ajuster les outils utilisés pour freiner l’épidémie de Covid-19. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Atta a fait une déclaration ce dimanche, annonçant qu’aujourd’hui, il y a près de 30 départements dont le taux est inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants.

 Allègements dans les départements français

Emmanuel Macron a explicitement écarté la possibilité d’assouplir le pass santé d’ici deux à trois semaines. Olivier Wayland a déclaré jeudi que « nous ne nous trouvons pas encore dans une position où nous pouvons réduire » les « mesures de restrictions », car « c’est trop tôt ».

Début septembre, Macron était déjà prudent sur cette question : « On ne peut pas exclure qu’il soit nécessaire d’utiliser cet instrument (mesures barrières) temporaire pour des territoires encore sous forte pression de l’épidémie », a-t-il déclaré.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Dans quels secteurs le virus se propage-t-il encore ?

Pour mettre en œuvre ces mesures d’allègement par territoire, les autorités françaises vont se baser principalement sur deux aspects. L’incidence et les nouvelles hospitalisations seront surveillées de près par le gouvernement dans différents départements de France. Concernant la propagation du virus, c’est la situation dans les Bouches-du-Rhône qui est très inquiétante aujourd’hui.

Selon les dernières données de la direction générale de la santé publique, ce département a la plus forte incidence du pays, avec 325 cas pour 100 000 habitants entre le 6 et le 12 septembre.

Toujours dans ce secteur, le nombre de nouvelles infections et de patients hospitalisés est le plus élevé : mercredi 15 septembre, l’hôpital des Bouches-du-Rhône a accueilli 50 patients en seulement 24 heures.

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Pass sanitaire en France : Jean Castex voudrait introduire un projet de loi pour le prolonger jusqu’au 15 novembre !