Présidentielle 2022 : les différents candidats LR préparent l’offensive chacun de son côté !

Le dernier débat entre les prétendants à la primaire des républicains avant le début du congrès électif, ce 1er décembre, a eu lieu le 30 novembre. « À quelques heures du début du vote des militants, France Inter et France 2 proposent en direct le débat décisif entre les candidats LR en lice pour l’investiture », a affiché le site de la radio en bande-annonce. Une dernière ligne droite qui a permis aux candidats d’affuter leur arme et de convaincre au mieux leur électorat.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by les Républicains (@lesrepublicains)

Jet de coup d’œil à la candidature de Zemmour

Face aux caméras de France 2, de LCO, de BFMTV et de CNews, les candidats à la primaire ont, pour une quatrième fois ont défendu leur point de vue en vue de convaincre les adhérents LR de leur candidature. « Le dernier débat est fondamental, c’est le seul dont les gens se souviendront au moment de voter », a commenté un proche de Xavier Bertrand.

Ce dernier débat a coïncidé avec l’officialisation de la candidature du polémiste Éric, qui est désormais dans la course à l’Élysée. Les candidats à l’investiture LR pour la présidentielle ont commencé donc par critiquer sa « fébrilité » et son manque de « stature ».

Ce dernier débat avant le congrès électif qui démarre ce mercredi s’est poursuivi des thématiques moins abordées depuis le début de campagne, dont l’écologie, la santé ou le pouvoir d’achat. Sur les institutions, Xavier Bertrand et Michel Barnier ont soutenu l’idée d’un quinquennat unique quand les autres en souhaitent deux.

De même, le Savoyard a plusieurs fois critiqué les propositions de Valérie Pécresse, sur le pouvoir d’achat qu’il a comparé à celles de François Hollande, ou sur son « comité de la hache » contre la bureaucratie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by les Républicains (@lesrepublicains)

La question sanitaire bien décortiquée dans ce dernier débat

Sur le plan économique, l’ancien négociateur pour le Brexit a souhaité « réinvestir dans les entreprises stratégiques » à travers un fonds souverain. De son côté, Xavier Bertrand, seul à défendre la retraite à 64 ans (les autres veulent 65 ans), a repris la formule de « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy. Eric Ciotti a répété son projet de supprimer les droits de succession.

Les candidats ont aussi défendu leurs propositions sur la santé et la famille. On note : une « grande politique familiale » pour Michel Barnier, l’aide au logement pour les soignants en zone tendue pour Xavier Bertrand, recrutement de 25 000 soignants supplémentaires pour Valérie Pécresse, obligation de passer un an dans les déserts médicaux pour Philippe Juvin.

Les cinq prétendants à l’investiture ont également réagi à la proposition du candidat écologiste Yannick Jadot, celle d’interdire la chasse les week-ends et lors des scolaires. Sans détour, ils sont tous contre. « Notre pays doit préserver les traditions. C’est une passion, c’est une tradition populaire », a dit Michel Barnier. « Interdire la chasse le week-end, ce serait interdire la chasse tout court », a remarqué Valérie Pécresse.

 

Par ailleurs, des sujets phares des débats à droite, dont la sécurité ont été abordés par les candidats à l’investiture, notamment avec Éric Ciotti qui a proposé un « quoi qu’il en coûte sécuritaire ». Tous les candidats se sont d’accord sur une réduction de l’immigration en France et ont proposé leurs différentes manières d’y parvenir.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : les différents candidats LR préparent l’offensive chacun de son côté !