Prince William : il est la nouvelle mascotte publicitaire de KFC contre son gré !

Le prince William est devenu le nouveau personnage publicitaire de KFC sans le vouloir. Prenez connaissance du déroulement des faits dans cet article !

Lors d’un déplacement avec son épouse, le prince William s’est arrêté devant un magasin. Il s’agit d’un restaurant KFC se trouvant à Waterloo station. Sans que le prince ne s’en rende compte, il sera pris en dans une position . Ce cliché sera le nouvel argument publicitaire du célèbre restaurant sur la toile…

Prince William et le restaurant américain KFC

Le prince William est le fils aîné de Lady Diana Spencer et du prince Charles. Il est donc membre de la et sa place à la succession au trône est juste après celle de son père. Il est également le prochain gouverneur suprême de l’Eglise d’Angleterre. Avec son titre de duc de Cambridge, le prince William détient de nombreux privilèges. Il est donc une des grandes personnalités de la cour royale britannique. En parlant de grandeur,  le restaurant Fast Food KFC est dans le top du marché.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KFC France 🍗 (@kfc_france) le

De son vrai nom Kentucky Fried Chiken, KFC est une chaîne de restauration rapide américaine. Elle est une grande firme qui est spécialisée dans la vente du poulet frit. Dirigée par Roger Eaton, KFC propose des produits fait en majorité avec du poulet. On peut citer les poulets Pop-corn, les ailes de poulet, les hamburgers et les sandwichs. Avec sa renommée internationale, KFC s’est implanté dans de nombreux pays dont l’Angleterre. La population anglaise est friande des produits de KFC et le prince William semble également faire partie du lot. En tout cas, c’est l’impression que va donner une photo de lui.

Le prince William fait de la pub pour KFC contre sa volonté

Depuis le 20 Octobre 2020, une photo du prince circule sur la toile avec un message publicitaire. Sur le cliché, on retrouve le prince William prendre son élan pour regarder à travers une vitrine. La vitrine est celle du restaurant KFC du centre-ville de Londres. Les circonstances de la prise du cliché n’ont pas été mentionnées. Une chose est sure, la chaîne anglaise de KFC a tiré avantage de cet heureux hasard. Elle n’a pas tardé à publier la photo sur son compte twitter.

Rappelons que le prince William avait pour destination les quartiers d’affaires de Londres. Il était accompagné de son épouse . Cependant, le prince William et sa femme vont marquer un arrêt à Waterloo Station. C’est en ce moment que le duc de Cambridge a été attiré vers l’exposition de produits de KFC. Le trait de son visage montre une certaine envie ce qu’a remarqué aussi le secteur marketing de KFC. Du coup, ce dernier a jugé bon exploiter cette photo à des fins publicitaires. Ainsi, très vite, la photo a fait le tour du monde sur le compte twitter de la firme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KFC France 🍗 (@kfc_france) le

Une publicité très opportuniste

Si la photo a fait effet, le slogan lui, est encore plus accrocheur. On peut lire en légende « Oh, I just can’t wait to be wing ». Ce qui signifie en français « Oh que je voudrais être aile ». La phrase marketing de KFC a eu un réel succès. Pour preuve, la publication a été commentée plus de 3400 fois. En ce qui concerne la mention « j’aime », elle s’élève à plus de 25.000. Parmi les commentaires, on retrouve quelques-uns qui sont très moqueurs mais inoffensifs.

Le succès du premier tweet a grisé le gestionnaire des de KFC. Il est donc revenu à la charge avec une seconde publication. Cette fois-ci, il va donner le pseudo de « Royal Thighness ». Ce surnom est un mélange d’appellation royale (Altesse Royale) et d’humour (cuisse). Le prince William réagira-t-il ? Une question qui nous poussera à suivre le sujet de près !


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.