Que dire de la forte propension des cas d’acouphènes en Europe ?

Les acouphènes sont un phénomène courant et très gênant. Ils sont généralement associés à une perte auditive chez les individus âgés et affectent également les jeunes qui sont exposés au bruit et aux traumatismes sonores. Que faut-il penser de la forte propension des cas d’acouphènes en Europe ? Suivez pour plus d’explication.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Philippe Mangeot (@philippe.duke)

Les acouphènes, qui peuvent être touchés ?

Selon l’enquête JNA-Ifop 2018 « Acouphènes ainsi qu’hyperacousie : la crise du XXIe siècle ? », les acouphènes affectent environ entre 15 et 17 millions d’habitants français. Selon cette enquête, 28 % de la population française ayant un âge compris entre 15 ans et plus déclarent souffrir présentement d’acouphènes. Cependant, il faut souligner que les acouphènes ne touchent pas seulement les personnes âgées :

  • 56 % des personnes âgées de 15 à 17 ans déclarent avoir eu des acouphènes,
  • 49 % des personnes âgées de 18 à 24 ans en ont également été victimes de ça.

En fait, les acouphènes sont généralement associés à un traumatisme sonore, pas seulement à des problèmes de santé chez les personnes âgées.

Les États membres les plus jeunes sont plus touchés que les autres États membres

Entre 2017 et 2018, environ 11 000 individus ont été recrutés pour faire partie d’une recherche ou d’une enquête transversale des acouphènes dans presque 12 pays de l’Union européenne, à l’aide d’un ensemble de questions et d’éléments de réponses associés aux acouphènes.

L’équipe de recherche a découvert qu’une personne sur sept dans l’Union européenne était touchée par les acouphènes. En extrapolant l’ensemble de la population, près de 65 millions de personnes adultes dans les 28 pays de l’UE souffrent d’acouphènes et 26 millions de personnes sont touchées par un acouphène sévère.

Les réponses de cette enquête ont aussi révélé que les pays à forte prévalence d’acouphènes ont aussi un PIB par habitant relativement faible (par exemple, l’Europe de l’Est). Tout ceci s’explique par le fait que les pays avec un PIB par habitant plus élevé accordent beaucoup plus de ressource à la santé.

« Par conséquent, plus de ressources médicales et plus de mesures de protection pourraient être fournies aux patients souffrant d’acouphènes, réduisant ainsi la prévalence. », souligne l’équipe scientifique. Cela donne aussi lieu à une autre explication, à savoir l’effet direct des risques pour la santé au travail, tel que l’exposition au bruit industriel.

Les acouphènes affectent la santé mentale

Bien qu’il existe des normes générales de gestion des facteurs de risques professionnels (comme le bruit) au sein de l’Union européenne, les pays à plus forte prévalence d’acouphènes ont adhéré à l’Union européenne vers les années 2000 et sont donc liés par ces normes. Les conclusions des recherches montrent également qu’avec l’âge, la prévalence des acouphènes est plus élevée, environ 70 ans.

Cependant, une étude a montré qu’il n’y avait pas de relation significative entre l’indice de masse corporelle et la survenue d’acouphènes. En revanche, dans certains pays comme l’Italie, il aurait un lien entre la faible prévalence des acouphènes et l’effet protecteur potentiel du régime méditerranéen.

 

 

 

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Que dire de la forte propension des cas d’acouphènes en Europe ?