Que faut-il savoir de la prise de poids à la menopause ?

Avec le temps, le corps change. Avec l’âge, cela ne s’arrange pas, c’est pourquoi il est normal de constater une prise de poids physiologique et progressive durant sa vie, et notamment à partir de l’âge de 40-50 ans.

C’est tout un processus

A la ménopause, le corps change et le métabolisme aussi. La masse musculaire a tendance à diminuer et la masse graisseuse à augmenter. En temps normal, celle-ci représente environ 20 à 25 % du poids du corps soit entre 10 et 15 kg. Or, les muscles brûlent des calories même quand on ne fait pas de sport. C’est ce qu’on appelle le métabolisme de base. Ainsi, quand nous perdons du muscle notre métabolisme de base diminue. Nous dépensons donc moins de calories. Mais si nous mangeons toujours autant, nous nous trouvons donc en excédent calorique. C’est la prise de poids assurée et sournoise de 1 à 2 kilos par an.

Une étude publiée dans l’International Journal of Obesity a suivi pendant quatre ans 158 femmes en bonne santé, âgées de 43 ans et plus. Les chercheurs ont constaté que les femmes ménopausées faisaient deux fois moins d’activité physique qu’au cours des quatre années précédant la ménopause. Et si tous les participants à l’étude ont accumulé de la graisse viscérale au niveau du ventre, ce sont les femmes ménopausées qui en ont accumulé le plus.

Ne pas laisser les kilos s’installer

Tout kilo pris pendant la période de ménopause est particulièrement difficile à perdre. Il faut donc agir vite, sans pour autant se précipiter sur des régimes très restrictifs, car vous ne feriez qu’accélérer la fonte musculaire.

Pour éviter de prendre du poids, ne sautez pas de repas, faites des repas équilibrés, augmentez votre consommation de légumes et baissez celle des produits sucrés et gras. Evitez l’alcool, car par exemple, un verre de vin ou de champagne apporte environ 200 kcal. Si vous avez pris quelques kilos, ne cherchez surtout pas à les perdre en 3 semaines avec un régime sévère et déséquilibré. Remettez vous à manger équilibré, pauvre en sucre et en graisses et tout rentrera dans l’ordre, progressivement.

L’activité physique est recommandée

Elle l’est particulièrement chez les femmes ménopausées, car elle a deux avantages. D’une part, elle permet d’entretenir la masse musculaire et donc de lutter contre son affaiblissement avec l’âge et d’autre part, elle permet d’augmenter les dépenses énergétiques et favorise donc la perte ou la stabilité du poids sans avoir pour autant à se lancer dans des régimes sévères.

Marchez tous les jours environ une heure, d’un pas vif. Si vous achetez un podomètre, faites au moins 10 000 pas par jour. Vous verrez que ce n’est pas évident, mais que c’est une question d’habitude et de régularité. Prenez moins la voiture pour des petits déplacements et gardez-vous une heure par jour, pour vous et votre santé.

Une alimentation saine pour gérer son poids

Le maintien d’un poids sain, même s’il est lié à un déséquilibre œstrogénique, commence par une bonne alimentation et la pratique d’une activité physique. Evitez les aliments transformés, mangez beaucoup de fruits et de légumes chaque jour, restez hydraté en buvant beaucoup d’eau, évitez les sodas, les jus de fruits et l’alcool, incluez dans votre alimentation des céréales complètes, des protéines maigres et des graisses végétales saines.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Que faut-il savoir de la prise de poids à la menopause ?