Que pouvez-vous savoir sur le syndrome du vagin d’hiver ?

La saison hivernale s’annonce avec plusieurs avantages liés à la température, mais aussi des risques pour la santé. On redoute plusieurs maladies respiratoires, mais aussi la santé vaginale. Le syndrome du vagin d’hiver embête de nombreuses femmes. Que faut-il savoir de ce mal qui devient un sujet polémique ?

Le vagin d’hiver ou le Winter vagina

Ce syndrome est peu connu, mais tout de même évoqué. La majorité des hommes peuvent ne pas en savoir grande chose, contrairement aux femmes victimes. C’est une anomalie liée à la baisse de température pendant l’hiver. Plusieurs femmes n’aiment pas en parler à cause de la partie atteinte par la sècheresse.

Certaines pensent faire face à une situation normale puisque les autres parties du corps subissent aussi la sècheresse. Ce n’est pourtant pas un mal lié à la température selon d’autres. Si les conséquences ne sont pas dramatiques, le malaise pendant la saison fait passer des moments désagréables.

Les vraies causes du Syndrome

Certaines femmes indexent premièrement la baisse de température. La saison hivernale parait l’une des plus froide et sèche. L’absence prolongée de l’humidité touche presque toutes les parties jusqu’aux plus intimes. A ces facteurs favorisants, il faut ajouter quelques habitudes au cours de la saison qui participent plus ou moins au phénomène. Il s’agit surtout de la gestion de la température qui vise à réchauffer les intérieurs d’une part et prendre des bains chauds d’autre part.

Il faut noter que c’est une saison pendant laquelle nous portons plusieurs vêtements pour supporter la fraicheur. Ce qui ne favorise pas toujours les parties intimes comme le vagin. La situation favorise la multiplication des bactéries.

L’avis du gynécologue

Pour Jen Gunterqui, les conseils de l’article américaine ne sont pas fondés. Elle s’indigne contre ce qu’elle considère comme une forme d’intimidation des femmes. On ne doit pas donner de fausses alertes pour torturer psychologiquement les femmes. Selon cette spécialiste de la gynécologie, le bon fonctionnement du vagin ne change pas en fonction des saisons. C’est un organe autonome et intégré qui maintient sa température quel que soit le milieu. Il faut penser plutôt à un coup de chaleur au lieu de parler de syndrome du vagin d’hiver.

C’est une mauvaise appréciation de la situation des patientes. Pour la gynécologue, on veut juste inciter les femmes à acheter des produits de soins pendant la saison. Le but est donc lucratif et non sanitaire.

Quelques conseils des spécialistes

La spécialiste pense que toute femme peut sentir une sècheresse vaginale en toute saison. Ce n’est pas une situation dramatique. Lorsque vous constatez que votre vagin se sèche, pensez au stress, à la dépression, un trouble psychologique. Les causes peuvent venir aussi des activités sportives exagérées, de l’alcool et la drogue et parfois de certains produits de soins intimes agressifs. Il y a aussi certains médicaments qui peuvent occasionner la sècheresse vaginale.

Il faut donc contrôler votre alimentation, éviter les sous-vêtements qui donnent trop de chaleur. Les habits serrés ne font pas du bien à l’organisme en général. Les femmes doivent savoir que le vagin est un organe qui s’auto nettoie. Vous n’avez pas besoin de l’agresser avec des produits toxiques.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Que pouvez-vous savoir sur le syndrome du vagin d’hiver ?